Bar du Chili

Page - 1 septembre, 2009

Liste rouge de Greenpeace Canada

Info-pêche

Nom latin Dissostichus eleginoides

Autres noms communs Bar, légine australe

Méthodes de pêche Principalement par palangre de fond, parfois le chalutage de fond et cages.

Zones de pêches Pêchés dans les eaux froides et tempérées hors des côtes de l'Argentine, du Chili, de la Georgie du sud et d'Australie.

Bar du Chili
Sur la liste rouge? Voici pourquoi   Un peu de biologie

1. La pêche pirate (la pêche illégale, non réglementée et non déclarée) est un véritable fléau pour l’industrie de la pêche. On estime qu’en 2003, la quantité d’espèces surpêchées au niveau mondial était 40% supérieure aux quotas légaux.

2. Le bar du Chili est capturé à l’aide de palangres, une méthode de pêche qui fait de nombreuses victimes chez les oiseaux marins et notamment chez des populations déjà menacées comme l’albatros. Lorsque ces oiseaux plongent dans l'eau pour se nourrir de poisson, ils restent accrochés aux palangres et s’exposent à la noyade.

3. Le bar du Chili vit dans les eaux des grands fonds, habitat fragile de dernier refuge pour plusieurs espèces à valeur commerciale. Lorsqu’il est pêché avec des chaluts de fond, 11 à 26 % des prises sont rejetées à la mer. Ces prises accessoires sont constituées d’autres espèces marines, mais aussi de bars du Chili dont la chair est de moindre qualité.

La légine australe vit de 50 à 3 850 mètres sous les niveaux de la mer.

Cette espèce a une longue espérance de vie (40 ans) et une lente maturité (9-10 ans), ce qui la rend vulnérable à la surexploitation.

La légine australe peut mesurer jusqu'à 2,15 mètres de long et peser jusqu'à 9,6kg.

Les jeunes légines se nourrissent de krill; puis de poissons, de crevettes et de céphalopodes lorsqu'elles atteignent leur maturité.

Thèmes