Entente sur la Forêt Boréale : un an déjà!

Déclaration officielle de Greenpeace

Page - 17 mai, 2011
Voici la déclaration officielle de Mélissa Filion, responsable de campagne Forêt chez Greenpeace, à propos de l’anniversaire de l’Entente sur la Forêt Boréale :

«À même date l’an dernier, l’Entente sur la Forêt Boréale était accueillie telle une trêve entre deux groupes ayant toujours été dans l’adversité. Un an plus tard, Greenpeace réitère son engagement à transformer cette grande opportunité en protection tangible de la forêt boréale, dans notre province et dans le reste du Canada.

En accord avec la science indépendante, nous espérons voir la conservation de plus de 50 à 70 % de la forêt boréale couverte par l’Entente, tout en renouvelant la vitalité socio-économique pour l'industrie et les communautés qui en dépendent.

Greenpeace est ferme quant à l’objectif de créer des propositions conjointes de grandes aires protégées dans le but d’assurer le rétablissement d’espèce en péril comme le caribou forestier.

Au Québec, nous travaillons d'arrache-pied dans le but de finaliser notre premier projet pilote et de présenter au gouvernement du Québec des recommandations tangibles et clé en main qu’ils seront en mesure d’appuyer. Cette première analyse porte sur un territoire de plus de 57 000 km2 (5,7 millions d’hectares) au nord du Saguenay Lac-Saint-Jean.

Nous travaillons également à mettre en place une stratégie d’engagement des Premières Nations. À ce sujet, réitérons que les signataires de l’Entente considèrent que les Premières Nations forment leurs propres gouvernements et nous respectons leurs droits et titres inhérents.

Dans l’immédiat, nous devons admettre que la collaboration ONGE/industrie comporte son lot de défis, notamment celui de concilier deux visions de la foresterie opposées et de respecter des échéanciers qui étaient au départ très ambitieux.

L’appui des grands acheteurs et investisseurs membres du Forum des Entreprises pour la Forêt Boréale, qui inclut notamment RONA, Bâtirente, le Globe and Mail, Indigo et Kimberly-Clark, de même que l’appui des grands marchés au sens large, est essentiel au succès de l’Entente. Ces acteurs des marchés nous observent de près et veulent voir des changements très concrets être mis en application en forêt promptement. »

Thèmes