Rapport Refuge Boréal

Publication - 27 mai, 2010
Que ce soit pour la protection de la biodiversité, l’adaptation aux changements climatiques ou le maintien des services écologiques de la forêt, la protection des dernières forêts intactes, principalement confinées en forêt boréale, constitue un des plus grands défis du nouveau régime forestier québécois. Plus de 88% des forêts publiques productives du Québec ont été allouées à l’exploitation industrielle, or seulement 10 % à 15 % du territoire au sud de la limite nordique est encore sous couvert de grands paysages vierges. Ces dernières grandes forêts intactes renferment plusieurs valeurs écologiques actuellement menacées par l’exploitation industrielle à grande échelle. Au sein des paysages intacts se profilent certains secteurs prioritaires à la conservation qui méritent une attention immédiate des autorités publiques.

Ce rapport passe en revue la littérature scientifique la plus récente traitant des valeurs écologiques de ces forêts, des impacts qu’entraîne leur exploitation et de l’importance de leur protection. À l’aide d’outils cartographiques exceptionnels, deux zones prioritaires à la conservation sont identifiées afin de catalyser leur protection dans un réseau de vastes aires protégées. Des recommandations sont avancées afin d’assurer la sauvegarde des dernières forêts intactes en zone commerciale québécoise.

Télécharger le rapport Refuge Boréal

Thèmes