Le colza transgénique

Publication - 10 mai, 2009
L'Europe est le centre d'origine et de diversité du colza (aussi connu au Canada sous le nom de canola). Le colza n'est cultivé que depuis peu en Amérique du Nord. Aujourd'hui, environ 80 pour cent du colza cultivé au Canada ont été modifiés génétiquement. Il existe quatorze variétés de colza OGM sur le marché au Canada, dont les semences résistantes aux herbicides Liberty Link de Bayer et Roundup Ready de Monsanto. Le colza transgénique résistant aux herbicides peut survivre à plusieurs applications d'herbicide de marque, dans la mesure où il s'agit de celui offert par la compagnie qui fournit les semences transgéniques.

Aujourd'hui, la pollution par le colza transgénique au Canada est tellement répandue que cette plante est maintenant perçue comme une mauvaise herbe. Le colza transgénique se retrouve dans les champs de colza traditionnel et biologique, et il est devenu impossible de contenir cette contamination. De plus, en raison de fécondation croisée entre différentes variétés transgéniques, du colza résistant à de multiples herbicides a été retrouvé à l'état sauvage. Cela veut dire que les agriculteurs doivent utiliser des herbicides de plus en plus puissants pour combattre les mauvaises herbes transgéniques devenues résistantes aux herbicides.

Le colza transgénique canadien à l'exportation

Les marchés internationaux rejettent de plus en plus les OGM. Depuis l'apparition du colza transgénique, les exportations canadiennes de colza vers les pays de l'Union européenne ont chuté d'une moyenne annuelle de 185 M$ au milieu des années 90 à un peu plus de 1 M$ par année. Les exportations de colza canadien vers la Chine ont chuté de 350 M$ CAD en 2001 à moins de 16 M$ en 2002, en partie parce que la Chine a adopté une réglementation stricte à l'endroit des OGM. Les analystes prévoient que cette réglementation entravera probablement l'exportation d'OGM du Canada vers la Chine. Finalement, un sondage effectué par le gouvernement japonais a révélé que 60 pour cent des consommateurs japonais ne veulent pas d'OGM dans leur alimentation. Soixante-seize pour cent des personnes ayant répondu au sondage ont affirmé que l'étiquetage obligatoire devrait être étendu à l'huile de colza.

La contamination du colza au Japon par le colza canadien

Il semble maintenant que le colza transgénique canadien soit la source de contamination du colza au Japon. Le Japon importe la graine de colza pour la transformer en huile, en moulée et en engrais – et non pas pour l'ensemencement. Mais le colza transgénique a été retrouvé à l'état sauvage à proximité des ports et des routes de transport, ce qui signifie que le colza non-OGM est en danger de contamination. Le Japon a importé plus de deux millions de tonnes de graine de colza en 2003, dont 80 pour cent provenaient du Canada.

Le guide de Greenpeace vous permettra d'éviter le colza transgénique; Comment éviter les aliments génétiquement modifiés.

Thèmes
Tags