Les principales cultures OGM

Publication - 10 mai, 2009
Les principales cultures OGM alimentaires au pays sont le canola, le soya et le maïs. D'une manière générale, elles sont génétiquement modifiées pour tolérer l'application répétée d'un herbicide et/ou pour produire elles-mêmes un insecticide.

Monsanto et les autres multinationales qui commercialisent et brevètent les semences OGM affirment qu'elles souhaitent améliorer les conditions de vie des agriculteurs et favoriser le développement d'une agriculture durable et plus productive, capable de répondre aux besoins alimentaires d'une population mondiale croissante et ce, tout en réduisant l'utilisation des pesticides!  Qu'en est-il exactement?

Utilisation des pesticides

L'industrie des OGM manipule l'opinion publique en allégant que l'utilisation des semences OGM permet la réduction de l'utilisation des pesticides.  Bien au contraire, les quantités de pesticides utilisées ont augmenté avec le développement des cultures OGM.  

En effet, avec une plante tolérante à un herbicide comme le canola, le soya ou le maïs Round-Up Ready, l’agriculteur peut utiliser encore plus d’herbicides, car l’objectif même d’une telle plante OGM est d’être tolérante à un épandage massif de l’herbicide Round-Up

Les entreprises, comme Monsanto, qui fabriquent les herbicides sont les mêmes que celles qui mettent au point les OGM. Cela conduit donc à une dépendance accrue de l’agriculteur, qui doit acheter ses semences et son herbicide à la même entreprise! L’herbicide Round-up aurait aussi des impacts très toxiques.  

D’autres plantes OGM, comme le maïs Bt, sont conçues pour produire elles-mêmes un insecticide. Ces plantes produisent de l’insecticide en continu, jusque dans leurs racines.  Des résidus de maïs Bt se retrouvent dans les sédiments de rivières ce qui peut avoir des effets nuisibles sur les espèces aquatiques. 

Rendements des cultures OGM

Monsanto prétend qu'un des principaux avantages des semences OGM est qu'elles soient plus productives.  C’est ce que les industries agrochimiques font miroiter aux agriculteurs, mais aucune étude sérieuse ne le prouve. 

En plus de 13 ans d’existence, nulle part les OGM n’ont fait preuve de leur capacité à contribuer au mieux-être des agriculteurs ou des populations. Dans certains pays, les rendements ont augmenté la première année, puis fortement diminué ensuite.  Dans d’autres, ils sont égaux ou inférieurs. 

Aucune plante OGM n’a été génétiquement modifiée spécifiquement pour augmenter les rendements. Un rapport scientifique récent de l’Union of Concerned Scientists aux États-Unis a confirmé que les OGM n’ont pas augmenté les rendements.  L'illusion doit prendre fin!   

Thèmes
Tags