Protégeons l'eau Arrêtons les pipelines

Sables bitumineux

© Greenpeace / Jiri Rezac

L’exploitation des sables bitumineux est un désastre écologique mondial. Greenpeace demande aux gouvernements et aux compagnies pétrolières de cesser l’expansion du plus gros projet industriel de la planète.

Lacs toxiques, camions géants énergivores, rivière transformée en égout industriel, forêts rasées… les sables bitumineux ressemblent à l’enfer d’un point de vue écologique. C’est que le bitume, englué dans la glaise et le sable sous les forêts du nord de l’Alberta, ne se donne pas. Il faut aller le chercher et le transformer au prix de techniques coûteuses, extrêmement polluantes et dangereuses pour la santé, incluant celle des Premières Nations vivant sur ces territoires.

Cette industrie est aussi une catastrophe pour le climat. En 2012, elle a été responsable de l’émission de 61 Mt de CO2 (plus que toutes les automobiles du Canada) et le gouvernement prévoit que ce nombre pourrait grimper jusqu’à 103 Mt d’ici 2020. C’est le pétrole le plus sale et le plus polluant au monde et son exploitation et son transport soulèvent de nombreux autres enjeux.

Greenpeace œuvre pour que cesse l’expansion et que soit réduite la production de pétrole issu des sables bitumineux, pour arrêter les projets de transport du bitume (trains, bateaux, pipelines), pour réduire notre dépendance au pétrole et pour opérer une transition vers un monde basé sur les énergies à 100% renouvelables, et ce, bien avant 2050.

Greenpeace oeuvre pour que cesse l’exploitation des sables bitumineux en menant les actions suivantes :

  • Faire pression sur les gouvernements: Les gouvernements de l’Alberta, des provinces et du Canada encouragent le développement des sables bitumineux et ignorent les engagements internationaux de réduction des GES. Au moyen d’actions directes, nous attirons l’attention internationale sur cette catastrophe climatique.
  • Informer et former la population : Nous travaillons de pair avec les groupes citoyens et environnementaux et les Premières nations pour sensibiliser et mobiliser la population, mettre en place des plans concrets pour s'opposer aux énergies sales et apporter de nouvelles solutions vertes adaptées à leur communauté.
  • Travailler en collaboration avec les communautés affectées: Nous soutenons et travaillons en étroite collaboration avec les communautés touchées par les sables bitumineux, notamment les Premières Nations de l’Alberta. Avec le "Tour solaire", nous travaillons pour engager une transition vers les énergies renouvelables.

L’exploitation des sables bitumineux et le transport du bitume sur le sol canadien ont de graves conséquences à tous les niveaux. Greenpeace travaille à contrer ces mégas projets industriels et à effectuer une transition vers des énergies renouvelables.

Les dernières mises à jour

 

Désinvestissements massifs! La fin du pétrole et du gaz se rapproche

Blogue par Patrick Bonin | 12 décembre, 2017

Une panoplie d’annonces ont causé un véritable tremblement de terre dans le monde financier, démontrant que la fin de l'industrie pétrolière et gazière se rapproche alors que le rythme de désinvestissement s'accélère.   ...

Desjardins s'englue dans le pétrole sale

Blogue par Patrick Bonin | 6 décembre, 2017

C’est officiel, malgré ses belles déclarations en faveur de la protection environnementale et de la responsabilité sociale, le Mouvement Desjardins vient d’officialiser qu’il continuera à   prêter 145 millions de dollars...

Nouveau rapport : les banques risquent de passer au cash en raison des pipelines

Blogue par Patrick Bonin | 1 novembre, 2017

Greenpeace et Oil Change International viennent de publier un rapport pour mettre les banques en garde quant aux risques pour leur réputation et leurs revenus en raison de leur investissement dans des pipelines des sables bitumineux.

Ça commence à chauffer pour Desjardins et les pipelines

Blogue par Patrick Bonin | 23 octobre, 2017

Aujourd’hui,  plus de 40 rassemblements et manifestations se sont déroulés  en Amérique du Nord dans le cadre de la première journée d’action contre le financement des pipelines lancée par l’organisation autochtone  Mazaska Talks.   ‘ ...

23 Octobre 2017: Journée mondiale d’action pour le désinvestissement des pipelines

Blogue par Loujain Kurdi | 20 octobre, 2017

Le 23 octobre, 92 des plus grandes banques internationales au monde se réunissent à Sao Paulo au Brésil pour discuter des politiques climatiques et des droits des peuples autochtones, le droit à un ‘consentement préalable — donné...

1 - 5 de 141 résultats.