Toutes les actualités de la campagne Detox

Textiles toxiques – Résultats des analyses de vêtements

Au cours du mois d’avril 2012, les équipes de Greenpeace ont acheté des vêtements de 20 grandes marques du prêt-à-porter et les ont analysés. Les tests en laboratoire ont révélé que de nombreux vêtements contenaient des ethoxylates de nonylphénol. Cette substance toxique se dégrade en un composé encore plus dangereux, qui est aussi un perturbateur endocrinien.

Les risques directs pour la santé de ceux qui portent ces vêtements ne sont pas avérés aux niveaux de concentration détectés. Cependant, lorsqu’elles sont libérées dans l’environnement, ces substances chimiques ont de nombreuses répercussions sur la santé humaine et sur d’autres organismes. Les marques doivent donc cesser d’utiliser ces produits dangereux et les remplacer par des substituts plus sûrs..

Pour découvrir quelles substances toxiques se cachent dans votre penderie, parcourez les images ci-dessous. N’hésitez pas à les partager sur les réseaux sociaux. Nous devons faire monter la pression sur les marques pour qu’elles décontaminent notre garde-robe, nos cours d’eau, notre environnement, notre avenir.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’intégralité de notre rapport en anglais, son résumé en français notre liste des substances toxiques à éliminer d’urgence..



Merci d'avoir partagé !

Rejoignez nous sur :

Follow us on Pinterest follow us on tumblr