Le Blé

Page - 18 décembre, 2013
Fiche thématique

La céréale la plus cultivée en France

Parmi les centaines de variétés de blés, le blé tendre est la plus cultivée dans notre pays. A lui seul, il représente la moitié des surfaces céréalières françaises. La France est d'ailleurs le premier producteur et exportateur en Europe. Céréale d'hiver, il est semé à l'automne et moissonné durant l'été. La meunerie est une grande consommatrice de blé : chaque Français consomme en moyenne 47,5 kg de pain par an ! Mais c'est l'alimentation du bétail qui absorbe la part la plus importante des céréales. Elles sont également utilisées dans l'industrie non alimentaire : bioéthanol, amidon, papier, chimie végétale... Les débouchés sont en pleine croissance. Plus d'infos ici.

Le menu toxique du blé

En agriculture industrielle, on compte 25 situations où l'utilisation de produits phytosanitaires est autorisée sur le blé (attaque de pucerons par exemple). Herbicides, insecticides, fongicides... Les céréaliers peuvent choisir parmi plus de 1700 produits toxiques.

Une culture qui menace la pollinisation

Quatre pesticides tueurs d'abeilles sur les sept à interdire en priorité sont utilisés sur le blé. Terrible constat : la première culture céréalière de notre pays, même si elle ne dépend pas de la pollinisation, accélère le déclin catastrophique des abeilles à cause de ses traitements par pesticides qui se retrouvent dans le sol, l'air, l'eau donc dans l'environnement de ces précieux insectes.

La difficile percée du blé bio

La farine bio, issue d'un blé cultivé sans pesticides, ne représente que 1.5% des volumes (chiffre 2011), même si de très intéressantes expérimentations voient le jour.

Des solutions existent

L'agriculture industrielle n'est pas une fatalité ! Les modèles agricoles soutenus par Greenpeace favorisent l'agriculture paysanne, de proximité et de saison sans recours aux produits chimiques de synthèse.