Charbon

Page - 22 octobre, 2009

La lutte contre l'usage du charbon est l'un des principaux combats de Greenpeace, car ce combustible est le premier responsable des changements climatiques actuels.

Qu'est-ce que le charbon ?

Le charbon est un combustible fossile. Il s'agit d'une matière organique initialement composée de bois et de feuilles qui, sous l'effet de la pression et de la chaleur exercées pendant des millions d'années, a pris une forme compacte contenant plus ou moins de carbone selon les types de charbon.

Cette teneur en carbone a un intérêt énergétique. Plus elle est élevée, plus la puissance calorifique du charbon est grande : plus sa combustion produit de la chaleur.

Le charbon est une ressource parmi les mieux réparties autour du globe et dont le prix reste bas. D'où son utilisation grandissante depuis la révolution industrielle. Le charbon est aujourd'hui la deuxième source de production d'énergie dans le monde (après le pétrole). Mais c'est une catastrophe pour notre planète.

Une filière extrêmement sale

A chacune de ses étapes, la filière du charbon a de graves impacts environnementaux, sanitaires et sociaux. Les exploitations à découvert détruisent les paysages, les forêts et les habitats de la vie sauvage en rasant le sommet des montagnes au moyen d'explosifs (c'est notamment le cas dans les Appalaches aux Etats-Unis). De manière générale, l'exploitation du charbon (que ce soit à ciel ouvert ou dans les mines) est synonyme de déforestation, d'érosion ou d'effondrement des sols, de pénuries et pollutions de l'eau, et souvent d'expulsion des communautés locales.

La combustion du charbon dans les centrales thermiques est tout aussi néfaste. Elle nécessite d'immenses volumes d'eau. Elle émet des particules fines (responsables de maladies pulmonaires), des gaz à effet de serre (qui aggravent les changements climatiques et provoquent des pluies acides) et du mercure (qui affecte le développement neurologique des fœtus et des enfants).

En bout de chaîne, il faut stocker les déchets dus à la combustion du charbon. Mais ces déchets sont toxiques et contiennent souvent du plomb, de l'arsenic et du cadmium qui peuvent provoquer empoisonnements, maladies rénales et cancers.

L'industrie charbonnière est ainsi l'une des pratiques les plus nocives pour la planète. Elle affecte de façon irréversible l'environnement et la santé des populations.

Charbon et dérèglements climatiques

Le charbon est la source d'énergie la plus polluante et la plus émettrice de CO2 (30% des émissions mondiales). Le charbon est ainsi le premier responsable des changements climatiques. Si nous voulons éviter que ces dérèglements ne s'aggravent, il est impératif d'y renoncer.

C'est tout à fait possible. Il faut pour cela engager la « révolution énergétique » que nous proposons : sobriété énergétique, abandon des énergies fossiles, développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. Les recherches et les financements doivent être consacrés à ces objectifs, et non à des projets dépassés comme le terminal charbonnier de Cherbourg ou à de dangereuses chimères comme le captage et stockage du carbone.

Voir nos actions contre le charbon en 2009 :

Nos documents sur le sujet