Efficacité énergétique

Page - 14 octobre, 2009

Avec les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et son alter égo la sobriété, sont  indispensables pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Elles se complètent parfaitement. Pourtant, l'efficacité énergétique n'est toujours pas une priorité de nos politiques énergétiques.

Qu'est-ce que c'est ?

L'efficacité énergétique, c'est faire mieux avec moins. Actuellement, nos appareils électriques, nos chauffages, nos voitures consomment trop. Ils ne sont pas pensés pour éviter le gaspillage. Ils sont conçus pour une société qui peut se permettre tous les excès. Mais cette société n'est plus celle d'aujourd'hui. Nous devons absolument réduire notre facture énergétique si nous voulons éviter de trop grands dérèglements climatiques.

Que faire ?

Il faut bannir toute consommation inutile et réfléchir en termes de performance énergétique. Cela veut dire notamment :

  • remplacer les ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation.
  • créer des appareils électriques (téléviseurs, lave-linges, ordinateurs...) qui consomment moins d'énergie
  • renoncer au chauffage électrique dans les constructions neuves (le Danemark l'a fait il y a vingt ans) et rénover les vieux bâtiments
  • ne pas laisser les appareils électriques en veille
  • repenser notre politique de transports (des véhicules moins gourmands en carburants, plus de ferroutage et de transports collectifs, un aménagement du territoire qui repense les distances).

Comment y arriver ?

Jusqu'à présent, la réglementation en matière d'efficacité énergétique a été insuffisante. Quelques mesures ont été prises pour les ampoules, pour l'étiquetage des téléviseurs, des réfrigérateurs, etc. Mais les gouvernements doivent aller plus loin, être plus ambitieux. Il faut imposer des normes aux industriels et baisser le prix des produits les moins énergivores pour qu'ils deviennent accessibles à la majorité des consommateurs.

La France et l'Union Européenne doivent rendre contraignant l'objectif qui vise à réaliser 20% d'économies d'énergie d'ici 2020. Cela exige notamment de limiter les émissions de CO2 des voitures (- de 80g de CO2/km en 2020) et de fixer des seuils obligatoires de performance énergétique pour les appareils électriques.

L'efficacité ne doit plus être le parent pauvre de notre politique énergétique.

Quels bénéfices ?

Une réelle politique d'efficacité énergétique nous permettra d'émettre moins de gaz à effet de serre, de réduire la facture énergétique à tous les niveaux et d'importer moins de pétrole.

Elle créerait un million d'emplois en Europe avec la réhabilitation thermique des bâtiments, la création de nouveaux matériaux de construction, l'installation de transports collectifs, le développement de l'expertise et du conseil...

Lutter contre le gaspillage énergétique, ce n'est pas revenir à la bougie. C'est au contraire le meilleur moyen de conserver notre confort actuel. Rester passifs, c'est par contre favoriser les dérèglements climatiques et prendre le risque de perdre définitivement ce confort d'ici quelques années. Les gouvernements doivent donc agir maintenant.

Nos documents sur le sujet