L'avenir est dans la petite pêche

Page - 15 avril, 2013
Près de 7 stocks sur 10 sur les étals des poissonneries sont surexploités ou au bord de la surexploitation. Si la pêche se poursuit à ce rythme, d’ici 35 ans, les océans seront vides. Mais cette situation n'est pas une fatalité !


La pêche industrielle fait de gros dégâts, que ce soit parce que les bateaux industriels de pêche prennent d’énormes quantités de poissons, sans forcément viser une espèce en particulier, ou parce qu’ils utilisent des méthodes de pêche destructrices, telles que le chalutage profond.  

De nombreuses pêcheries sont synonymes de gaspillages, rejetant par exemple pour les chalutiers profonds de la scapêche entre 20 et 40% des poissons pris, morts ou mourants, à la mer, parce qu’ils ne sont pas rentables ou parce que le bateau de pêche a déjà pris tout son quota.

Une autre pêche est possible

D’autres en revanche sont des voies d’avenir : la majorité des pêcheurs en Europe pratique une petite pêche artisanale, sur de plus petits bateaux, moins puissants, en pêchant plusieurs espèces selon les périodes de l’année, en adaptant leurs pratiques à leur environnement.

Qui sont les pêcheurs artisans?

La flotte de pêche artisanale représente environ  80%  des bateaux en Europe, mais doit se contenter au grand maximum de 20% des quotas. Si les chiffres varient selon les pays, ces pêcheurs  représentent aussi en moyenne en Europe  la majorité des emplois du secteur.
En France, les pêcheurs artisans sont 80% de la flotte et la moitié des emplois du secteur.

Les pêcheurs artisans ont trois caractéristiques principales en commun :

  • Ils utilisent des techniques de pêche très sélectives et ne prennent que ce dont ils ont besoin. Il n’y a donc que très peu ou pas de rejets pour eux.
  • Ils possèdent leur propre bateau,  et travaillent dessus, ils  sont à la recherche d’un équilibre financier pour leur activité, et non pas à la poursuite du profit le plus élevé quel qu’en soit le prix pour l’environnement.
  • Ils respectent les limites naturelles de l’écosystème, par exemple en ne pêchant pas pendant les périodes de reproduction du poisson.

 

La pêche artisanale, 80 % de la pêche en Europe

Ces pratiques sont l’avenir de la pêche, c’est la pêche moderne, une pêche adaptée à la ressource, et qui permet de maintenir des stocks de poissons pour les générations futures de pêcheurs.

Ils créent de l’emploi local, produisent du poisson de qualité et préservent la ressource et les océans. Ces pêcheurs sont l’écrasante majorité des bateaux en Europe, ils représentent 80% des pêcheurs. Pourtant, ils ne sont ni représentés, ni reconnus, ni appuyés par les pouvoirs publics. Les subventions, par exemple, vont généralement au secteur industriel de la pêche. 

Voir la fiche sur la Politique Commune des Pêches


Les pêcheurs artisans sont porteurs de solutions et ils ont la capacité de mettre un terme à la surpêche, aux pratiques de pêche destructrices et à permettre une utilisation juste et équitable des ressources halieutiques.

La surpêche n’est pas une fatalité !  

À consulter également : Plateforme de la Petite Pêche Artisanale Française


Thèmes
Tags