L’urgence de l’agriculture écologique

Un état des lieux accablant

Perte de la biodiversité, destruction des sols, pollution des eaux, dérèglements climatiques, insécurité alimentaire, déclin des abeilles, disparition des agriculteurs (qui ne représentent que 3% de la population française en 2013) : le modèle dominant d’agriculture industrielle nous mène à la catastrophe.

L’agriculture industrielle utilise en masse des pesticides et des engrais chimiques de synthèse toxiques qui polluent l’eau et le sol. La France est particulièrement « accro » puisque c’est le premier pays consommateur d’herbicides, de fongicides et d'insecticides en Europe et le 3ème au monde !

Les OGM restent également une menace, pour la biodiversité, les équilibres économiques et sociaux et la santé. Le moratoire national a été plusieurs fois malmené et les lobbies de l’agro-business bataillent dur en Europe pour obtenir les autorisations nécessaires à la culture en plein champ.

Il devient urgent d’adopter des pratiques agricoles durables pour contrer les changements climatiques et nourrir le monde car si nous n’abandonnons pas les pratiques agricoles actuelles, nous ne pourrons plus subvenir à nos besoins alimentaires à partir de 2050.