OGM : antithèse d’un modèle agricole durable

Page - 18 décembre, 2013
Fiche thématique

Qu'est-ce qu'un organisme génétiquement modifié ?

L'OGM est un organisme vivant dont l'ADN a été bricolé, pour le doter de propriétés dont la nature ne l'a pas doté.

Aujourd'hui, la création d'OGM sert surtout dans l'agriculture pour rendre une plante résistante à un herbicide, ou pour qu'elle produise un insecticide en continu, ou les deux. Ainsi, cela permet d'utiliser des herbicides sans crainte de tuer les plantes génétiquement modifiées, et d'éviter le recours à un insecticide pendant la croissance des plantes puisqu'elles le sécrètent elles-mêmes !

Cependant, ce qui peut apparaître comme un progrès présente en réalité de nombreux risques.

Menaces et dangers des OGM

Menaces sur l'environnement : plus de pollution, moins de diversité

La mécanique est simple : sur une plante OGM, l'agriculteur peut utiliser des herbicides tout au long de la pousse, dans la mesure où la plante a justement été conçue pour résister aux herbicides ! Cela entraînera plus de pollution des sols et des nappes phréatiques. Par ailleurs, dans le cas d'un OGM qui produit son propre insecticide, c'est exactement le même schéma. Les insectes peuvent développer une résistance à l'insecticide à force d'y être exposés, sans compter que de nombreux insectes non ciblés par l'insecticide sont menacés par cet insecticide (papillons, coccinelles...)

Menaces sur les équilibres économiques et sociaux

Les industriels des OGM voudraient nous faire croire que les OGM sont la solution à la faim dans le monde. Les chiffres prouvent le contraire : les OGM n'augmentent pas significativement les rendements agricoles.

Si les OGM ne peuvent être une solution à la faim dans le monde, c'est tout simplement parce que les industriels de l'agro-alimentaire ne les ont pas conçus pour ça.

Ces multinationales mentent quand elles prétendent pouvoir sauver la planète. La meilleure preuve, c'est que les cultures d'OGM sont exportées vers les pays riches et destinées essentiellement à la nourriture animale. Elles imposent leur loi aux agriculteurs, voire aux Etats. Les OGM ne sont pas la réponse. Ils sont le problème, un danger pour la sécurité alimentaire mondiale.

Menaces éthiques

Les OGM posent un problème éthique fondamental : le choix de quelques-uns met en péril la liberté du plus grand nombre.

La culture des OGM empêche toute autre forme d'agriculture. Pour arriver à créer une étanchéité toute relative entre cultures OGM et filières non-OGM, ces dernières doivent dépenser beaucoup d'argent. Le surcoût pour un agriculteur non-OGM est de 5 à 37 euros par tonnes de maïs non-OGM. C'est clairement une atteinte au principe du pollueur-payeur. Les questions éthiques posées par les OGM appellent à un débat national et à un respect de l'Etat de droit qui ont trop souvent fait défaut.

Menaces sur la santé humaine

L'innocuité des OGM utilisés dans l'alimentation animale ou humaine n'a jamais été prouvée. Il n'y a aucun consensus scientifique permettant de dire qu'ils sont sans danger. En revanche, nous savons que leur utilisation présente des risques de toxicité et des risques potentiels pour la santé humaine tels que les allergies.

Des OGM dans nos assiettes

Tristement, c'est de manière assez logique que les OGM se retrouvent dans nos assiettes, et donc dans notre corps. Cette mécanique est pourtant parfois mal connue.

Découvrez les solutions proposées par Greenpeace reposant sur une agriculture écologique, et suivez nos actions