Histoire & succès

En septembre 1971, un groupe de militants nord-américains, pacifistes et écologistes, embarquent à bord du Phyllis Cormack pour protester contre les essais nucléaires américains prévus sur l'île d'Amchitka, au large de l'Alaska. Leur but est d'empêcher ces essais en se plaçant au centre de la zone d'essai. Cette action fait sensation dans le monde entier et atteint son but. En 1972, les Etats-Unis, sous la pression massive du public, annoncent la fin des essais nucléaires atmosphériques.

Les militants de l'expédition cherchent alors un nom évocateur des problématiques qu'ils défendent : environnement et pacifisme. Ce sera « Greenpeace ».

Quelques années plus tard, en 1979, les bureaux européens, américains et ceux du Pacifique décident de mutualiser leurs moyens et créent Greenpeace International.

Le bureau français, lui, ouvre en 1977. Mais en 1987, deux ans après l'attentat contre le Rainbow Warrior et suite à la campagne de désinformation orchestrée par la France, il doit fermer ses portes. Greenpeace France rouvre finalement deux ans plus tard, en 1989.

Les premières actions de Greenpeace concernaient la lutte contre le nucléaire et la protection des océans. Greenpeace a ensuite élargi son combat: contre les dérèglements climatiques, contre la pollution par les produits toxiques, contre la déforestation. A partir du milieu des années 90, suite à la commercialisation des premiers produits issus d'OGM, s'y est ajoutée la lutte contre la dissémination des OGM.

Depuis plus de quarante ans, Greenpeace et ses bureaux nationaux et régionaux ont ainsi contribué à d'importants changements à travers le monde et remporté de nombreux succès.

Voici quelques étapes marquantes de l'histoire de Greenpeace.

Cliquez sur les décennies ci-dessous pour les explorer  en détails - ou cliquez ici pour voir en plein écran