Cette page a été archivée et n'est peut être plus à jour.

"Et ta mer, t'y penses ?" un nouveau guide à l'usage du consommateur responsable

Actualité - 8 juin, 2006
08/06/2006 - A l'occasion de la journée mondiale des océans ce 8 juin, Greenpeace France lance "Et ta mer, t'y penses?", un nouveau guide à l'usage du consommateur responsable. L'objectif est simple : faire prendre conscience aux consommateurs des multiples dangers qui pèsent actuellement sur les ressources marines et faire évoluer les comportements pour choisir mieux et avec plus de discernement les produits de la mer (1). Guide poissons: "Et ta mer t'y penses?"

Et ta mer t'y penses ?

L'historique "Pêchez des idées chez votre poissonnier" des années 80 a en effet mal vieilli. Entre espèces surexploitées et méthodes de pêches toujours plus destructrices d'écosystèmes, entre disparition des pêcheurs artisanaux et multiplication de "navires-industrie", les étals des poissonniers et les rayons marées des enseignes de la grande distribution françaises offrent un bien triste visage.

"L'état des ressources halieutiques est tel que si décideurs, pêcheurs et consommateurs ne changent pas leurs pratiques, la mer devra bientôt être déclarée zone sinistrée. Cet outil pédagogique s'inscrit dans une stratégie internationale pour, qu'à moyen terme, les produits de la mer proposés aux consommateurs européens proviennent de pêcheries respectueuses de l'environnement. Cela passe avant tout par une vraie information du consommateur !" déclare Véronique Papon, chargée de campagne Eco-consommation pour Greenpeace France.

Quelques chiffres simples permettent de résumer la situation :

·    En 2003, selon la FAO, la commission des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, 52 % des réserves halieutiques mondiales étaient complètement exploitées, 16 % étaient surexploitées et 8 % épuisées,

·    La consommation des produits de la mer par les Français progresse régulièrement depuis les 15 dernières années (pas moins de 34Kg par personne et par an en 2003),

·    Au rythme actuel et sans politique durable d'exploitation des océans, des pans entiers d'historiques activités culturelles et économiques humaines risquent de disparaître, de même que des écosystèmes absolument uniques et essentiels.

La surexploitation des océans a atteint aujourd'hui un seuil critique qui place de nombreuses espèces de poissons en danger d'extinction. Les prises accessoires (2), la destruction des écosystèmes (3) ou les nombreuses exactions des pêcheries pirates (4) compromettent directement la reconstitution des stocks et la pérennisation du mode de vie et de la culture de centaines de millions d'habitants des littoraux mondiaux.    

"Les consommateurs ne savent pas comment et à quel coût environnemental et humain les poissons qu'ils achètent arrivent dans leur assiette. Pour combler ce vide et contribuer à préserver à la fois la pêche traditionnelle et les ressources, il nous a semblé légitime et urgent de publier ce guide," explique Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France.

Notes:

(1) -  Expression commune regroupant poissons, crustacés, mollusques et céphalopodes

(2) -  Capture d'espèces non commerciales et non ciblées

(3) -  Voir à ce sujet notre dossier sur le chalutage de grands fonds accessible sur : http://www.greenpeace.org/france/footer/search?q=grands+fonds

(4) -  Voir à ce sujet notre dossier sur les pratiques illégales de pêche accessible sur : http://www.greenpeace.org/france/footer/search?q=p%C3%AAche+ill%C3%A9gale

Thèmes

Publications