Arctique



Ensemble, sauvons l'Arctique !



Greenpeace demande aux dirigeants de la planète de proclamer les eaux internationales entourant le pôle Nord « zone naturelle préservée », d’interdire les forages pétroliers et la pêche industrielle dans l’ensemble de l’Arctique et de rendre cette zone inaccessible à toute forme d’industrialisation. Il est temps de pour les dirigeants du monde entier de prendre conscience des enjeux de l’Arctique et des intérêts qui le menacent.

OUI, l’Arctique est en danger. La fonte des glaces s’accélère et ouvre le chemin aux compagnies pétrolières assoiffées de profits et qui voient dans cette catastrophe une opportunité d’affaires. Les peuples autochtones et la faune sont inutilement mis en péril au nom d’une idée myope de progrès et de croissance. Le Canada est l’un de plus grands pays arctiques au monde, et en tant que tel il a une grande responsabilité envers sa préservation.

Et les enjeux sont de taille...


 


Ce qui, à première vue, semble être une vaste étendue froide et désolée est en fait un lieu magnifique où regorge la vie, lequel abrite divers peuples ainsi qu'une faune impressionnante.

Les régions arctiques et subarctiques comptent environ 30 peuples différents aux cultures et traditions variées. Les peuples autochtones de l’Arctique, dont la majorité est inuite, habitent les régions les plus septentrionales d’Amérique du Nord, d’Asie et du Groenland. Bien que la vie moderne ait considérablement modifié le quotidien des habitants de l’Arctique, ceux-ci demeurent étroitement liés à leur environnement naturel et à la faune, desquels ils dépendent d'ailleurs.

Les morses, les narvals et les ours polaires sont sans doute les animaux les plus emblématiques de l’Arctique. Leur présence souligne la beauté, l'unicité et la diversité de la faune de cette région où la vie a tissé un écosystème complexe et fragile. Le territoire arctique canadien couvre 1 425 000 km2 et abrite de nombreuses communautés inuites, des Premières Nations, dénées, métisses et non autochtones. Après le Groenland, l'archipel arctique canadien constitue la plus grande superficie de l'ExtrêmeArctique au monde, et plus que jamais, il est aujourd'hui menacé.

L’Arctique n’est toutefois pas seulement un lieu de vie pour les humains et les animaux. Il influence la vie de nombreuses personnes, même si elles vivent loin de ce pôle. En réglant notre climat et en reflétant abondamment les rayons solaires dans l'espace, l'Arctique agit en quelque sorte comme un réfrigérateur pour l’hémisphère nord et influence fortement les conditions météorologiques partout dans le monde.

La hausse des températures causée par les changements climatiques est en train de modifier rapidement le profil de l’Arctique, générant de nouveaux risques et des défis considérables pour l’environnement, la faune, les habitants de l’Arctique et ceux du monde entier.

Greenpeace a mobilisé plus de 7millions de personnes afin qu’elles prennent position pour assurer la protection de ce trésor gelé qui en a si désespérément besoin. Vous aussi, rejoignez le mouvement !