Principes fondateurs | Greenpeace Luxembourg

Principes fondateurs

 

Soutenu par des millions de sympathisants, Greenpeace reste fidèle à ses motivations premières : agir là où l'environnement est menacé par les activités humaines, dénoncer, informer et promouvoir les changements de demain.

 

Enjeux internationaux

Greenpeace concentre son attention sur les problèmes globaux qui menacent l'environnement et qui constituent des enjeux planétaires: changements climatiques, consommation énergétique, prolifération nucléaire, dégradation de la biodiversité, pollution génétique, dissémination des produits toxiques... etc. Certaines pratiques qui apparaissent comme peu dangereuses sur un espace donné, peuvent avoir des conséquences désastreuses ici et à l'autre bout du monde.

 

Indépendance

Politiquement Greenpeace n'est soutenu par aucun parti et n'en soutient aucun. Notre mission étant de provoquer la considération des solutions que nous proposons.

Financièrement Greenpeace ne vit que des contributions des particuliers qui ont choisi de soutenir notre démarche et refuse toute contribution financière venant de toute entité professionnelle. Vous pouvez consulter ici notre dernier rapport.

Cette indépendance structurelle est le gage de notre liberté de parole et d'action, en tous lieux et en toutes circonstances.


Non violence

Elément fondamental dans notre démarche, la non-violence, est un impératif: jamais de dégradation de matériel, jamais de violence envers qui ou quoi que ce soit. L'efficacité de la confrontation réside dans la détermination des volontaires à faire rempart de leur corps, à mettre en jeu leur propre vie.


Contre-pouvoir

Greenpeace s'impose ainsi comme une force de dénonciation et de proposition, un catalyseur pour le changement, un véritable contre-pouvoir indépendant au service des générations actuelles et futures.

D'une part, Greenpeace élabore ses positions sur une analyse rigoureuse des problèmes abordés, s'appuyant sur des travaux scientifiques reconnus et des expertises techniques validées.

D'autre part, l'organisation porte les revendications de presque 3 millions de membres répartis dans plus de 40 pays considérant qu'il est urgent de changer certaines pratiques industrielles, de faire évoluer les règles et de promouvoir de nouveaux comportements citoyens.