La bombe atomique américaine "Fat Man" explose sur Nagasaki, faisant au moins 70.000 morts. Photographie prise par le pilote Charles Sweeney

Nucléaire

Le nucléaire propre et sûr est un mythe. Greenpeace fait campagne pour l'arrêt du nucléaire, "civil" et militaire, la fin du retraitement et la dispersion des déchets nucléaires.

L'ère du nucléaire s'est ouverte en juillet 1945 quand les Etats-Unis ont testé leur première bombe atomique au Nouveau-Mexique, suivi un mois après des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki. Quelques années plus tard, en 1953, le Président Eisenhower annonçait son programme "Atoms for Peace" aux Nations Unies, dans un contexte d'optimisme atomique effréné.

Pourtant, le recours à l'énergie atomique n'a jamais été particulièrement "pacifique". Après un demi-siècle de nucléaire, la planète a hérité de déchets nucléaires qui resteront radioactifs pendant des dizaine voire des centaines de milliers d'années. Aucune solution sûre n'a encore été trouvée quant à leur gestion, où que ce soit dans le monde.

Les installations nucléaires, qu'elles soient militaires ou civiles, ont une histoire tristement jalonnée d'accidents et d'incidents, de dissimulations de faits, de désinformation et de mensonges. Les fuites radioactives dans l'environnement ont entraîné la contamination des sols, de l'air, des rivières et des océans, une contamination à l'origine de cancers et d'autres maladies.

La production d'électricité dans les réacteurs nucléaires génère des substances utilisables pour la fabrication d'armements nucléaires. Les dangers liés à la manutention de substances nucléaires utilisables en armement nécessitent un haut niveau de sécurité et de secret, même dans des pays qui se veulent démocratiques.

De plus, l'énergie nucléaire n'a jamais été une solution économique, malgré les énormes subventions publiques qu'elle reçoit depuis des décennies. Aujourd'hui encore, des financements sont attribués au nucléaire, au dépens de la sobriété et de l'efficacité énergétiques et de sources d'énergie renouvelables comme le solaire ou l'éolien.

 

Les dernières mises à jour

 

Les enseignements de Fukushima

Publication | mars 8, 2012 à 17:13

Pour tirer des leçons de la catastrophe de Fukushima, Greenpeace a commandé un rapport.Celui-ci a été rédigé par trois experts indépendants (un physicien nucléaire, un correspondant pour un magazine sur la santé et un ingénieur nucléaire). Il...

Sûreté nucléaire: la grande illusion française

Publication | septembre 29, 2011 à 13:36

Bilan des inspections de l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) post Fukushima sur les centrales nucléaires d’EDF

Manifestation nationale - Mardi 26 avril 2011 à 18:00, Place Clairefontaine - Luxembourg

Publication | avril 20, 2011 à 18:09

Le comité contre le nucléaire, dont Greenpeace est membre, organise le mardi 26 avril 2011 une manifestation à Luxembourg-ville pour demander au gouvernement luxembourgeois de s’engager à tous les niveaux pour une sortie rapide du nucléaire.

Lettre à J-Cl. Juncker au sujet de l'avenir du nucléaire

Publication | mars 16, 2011 à 20:09

Rapports de chantier de la ligne haute tension Sotel

Publication | décembre 22, 2010 à 5:00

Dans le cadre de son recours contre l’autorisation ministérielle du 25 août 2008 et des plaintes déposées contre les travaux illégaux de Sotel, Greenpeace avait demandé au chef de l’arrondissement sud les rapports hebdomadaires du chantier de...

Le financement de projets nucléaires dangereux

Publication | octobre 21, 2010 à 15:10

Commerce du nucléaire et sûreté: le rôle des banques privées

Lettre ouverte à Marco Schank

Publication | septembre 3, 2010 à 0:00

Lettre ouverte à Marco Schank, ministre délégué à la Destruction durable et aux Infrastructures nucléaires

Arrêt de la Cour administrative du 15 .07.2010

Publication | juillet 23, 2010 à 23:56

La Cour administrative reconnaît à Greenpeace le droit d’agir en justice dans le cadre de l’affaire Sotel

Time is running out - Choose Positive Energy

Publication | décembre 14, 2006 à 14:00

1 - 10 de 12 résultats.