SOTEL - le nucléaire à travers une zone Natura 2000

Page - mars 26, 2011
Depuis 2005, Arcelor-Mittal envisage de créer une ligne haute tension pour importer de l'électricité «made in France», bien meilleur marché que les autres mix européens, en vue d'alimenter ses hauts fourneaux électriques. Bien qu'un premier projet de ligne aérienne n'a pas reçu l'approbation du ministre de l'Environnement pour la raison essentielle que Sotel prévoyait de traverser deux zones classées dans le réseau communautaire Natura 2000, le même Ministre a pourtant accordé trois ans plus tard son autorisation à un projet équivalent, mais qui cette fois était … souterrain. Depuis, Greenpeace multiplie les interventions pour s'opposer à cette autorisation.

Greenpeace a analysé cette autorisation et les conditions dans lesquelles elle a été accordée et est rapidement arrivé à la conclusion que le Ministre n'aurait jamais dû le faire. Greenpeace reproche principalement l'absence d'une évaluation des incidences sur l'environnement naturel, pourtant prévue dans la loi, en lieu et place de quoi, Sotel s'est limité à présenter une étude d'impact qui ne correspondrait pas, d'après Greenpeace, aux exigences légales.

«Ce chantier traverse deux zones naturelles qui hébergent des habitats sensibles et protégés, ainsi que de nombreuses espèces animales et végétales classées sur liste rouge. Or, Sotel a simplement fait réaliser une «pré-étude» qui ne permet pas d'analyser les incidences directes et indirectes que ce chantier pourrait avoir sur la zone classée. Mais comme il s'agit des intérêts d'Arcelor-Mittal, tout le monde voudrait s'en contenter au détriment de la nature et des règles existantes» précise Roger Spautz.

 

Stop au chantage d'ArcelorMittal!

 

La Cour administrative enterre la protection des zones Natura 2000

 

 

Derniers communiqués de presse