Tepco est-elle capable de vider la piscine du réacteur 4?

Actualité - novembre 18, 2013
A la centrale accidentée de Fukushima, démarre aujourd'hui une opération des plus délicates. Il s'agit de vider les 1'533 assemblages de combustible, dont 202 neufs, stockés dans la piscine du réacteur n°4. Le vidage de ce bassin situé à près de 30 mètres de hauteur dans un bâtiment sérieusement ébranlé par une explosion d'hydrogène est l'un des plus grands dangers qu'affrontent les personnes actives sur le site.

L'incapacité de Tepco à apporter une solution efficace au problème du stockage de l'eau contaminée et  aux déversements de radioactivité dans l'océan Pacifique, soulève déjà bien des inquiétudes. L'entreprise est-elle véritablement capable de gérer une opération aussi délicate que le vidage de la piscine n°4?

  
Photo of a reactor model at the Fukushima Nuclear Power Plant operated by Tokyo Electric Power Company (TEPCO).

 

Personne n'a jamais eu à réaliser une opération aussi complexe dans une centrale nucléaire endommagée. Non seulement le nombre d'assemblages usés, et donc très radioactif, est excessivement élevé, mais le bâtiment a été l'objet d'une violente explosion d'hydrogène dans les premières heures de la catastrophe. De nombreux débris de petite taille présents dans l'eau pourront rendre l'opération encore plus délicate. Et ce, alors que la stabilité du bâtiment n'est pas garantie. 

Tepco n'a pas le droit à l'erreur. Un incident dans cette opération pourrait entraîner de nouveaux dégagements massifs de radioactivité dans l'atmosphère, mettant en danger les employés présents sur le site, et la population de la région. L'opacité dont fait preuve l'entreprise est toujours aussi flagrante. Tepco n'a pas communiqué de façon transparente sur le nombre d'assemblage de combustible endommagés par l'accident, et pour lesquels le transport sera encore plus compliqué. Á ce stade, et après deux ans de dissimulation et de cachotteries, on peut se douter que Tepco cache encore d'autres informations. 

Il est primordial que le gouvernement japonais et Tepco fassent preuve d'une transparence complète en ce qui concerne la stratégie adoptés et les procédures en cours pour le vidage de la piscine. Ces informations doivent être disponibles pour tout expert nucléaire indépendant dans le but de minimiser les risques.