Conseil des ministres de la pêche : Réserves marines et régénération des stocks de poissons

Le Luxembourg doit s’engager !

Communiqués de presse - mai 14, 2012
Début de cette semaine, le 14 et 15 mai lors du Conseil des ministres de la pêche à Bruxelles, les ministres vont discuter du cadre que la nouvelle Politique Commune de la Pêche (PCP) mettra en place pour traiter la problématique de la régénération des stocks de poissons. Greenpeace Luxembourg demande au ministre de la pêche, Romain Schneider, de s’engager pour la mise en place d’un calendrier contraignant qui aura comme objectif une régénération des stocks de poisson en 2015. La situation des stocks de poissons est tellement critique qu’une action politique décidée et immédiate s’impose.

La majorité des stocks de poissons européens sont surexploités. La surcapacité de la flotte de pêche est une des raisons, une exploitation qui n’accorde aux stocks de poissons aucune chance pour se régénérer en est une autre. Depuis des dizaines d’années les quotas ont été fixés à des niveaux nettement supérieur à ce que pourrait être considéré comme durable.

La nouvelle PCP devra mettre en place une réglementation stricte relative à la saisonnalité de la pêche. Des techniques de pêche destructrices comme par exemple le chalutage de fond qui détruit tout sur son passage devraient être interdites. Finalement la création de zones «réserves marines» réglementées et contrôlées de manière stricte où la pêche serait interdite temporairement ou entièrement (suivant la situation des stocks de poissons) permettrait aux stocks de poissons de se régénérer plus facilement.

«Le Luxembourg doit faire entendre sa voix ! L’objectif international de la régénération des stocks de poissons jusqu’en 2015 a été fixé il y a dix ans au Sommet de Johannesburg. L’Union européenne accuse un sérieux retard, d’où l’urgence et l’importance d’agir maintenant. Même si cet objectif est maintenant très ambitieux, il ne devrait pas être négociable comme principe général. Pour les stocks de poissons pour lesquels l’objectif d’une régénération en 2015 est très compliqué à atteindre des plans de secours ambitieux et contraignants devront être mis en place !», déclare Maurice Losch, chargé de campagne Oc��ans chez Greenpeace Luxembourg.

La semaine passée la commission de l’environnement du Parlement européen s’était déjà déclarée favorable à des mesures strictes pour permettre une régénération rapide des stocks de poissons.

Selon une enquête de terrain faite par Greenpeace Luxembourg durant le mois d’avril, deux tiers des lots de poissons en vente au Luxembourg sont des poissons qui sont en danger.

Un constat qui illustre à petite échelle la nécessité de changer de manière fondamentale les règles du jeu au niveau européen – La nouvelle Politique Commune de la Pêche doit combattre la surpêche!


Plus d´information: Greenpeace Luxembourg, Maurice Losch, chargé de campagne Océans
Tel. : 621 215 024 ; Email :

Thèmes