Des voitures plus efficaces peuvent économiser du CO2 et de l'argent !

Communiqués de presse - mai 11, 2012
Greenpeace appelle le gouvernement luxembourgeois à s´engager pour des normes d'efficacité énergétique plus strictes pour les véhicules.

Un nouveau rapport de Greenpeace conclut que des normes d´efficacité énergétique plus strictes pour des véhicules, seraient non seulement bénéfiques pour l'environnement mais aussi pour le portefeuille. Le rapport „Cost of Driving“ démontre que les automobilistes européens pourraient bénéficier d'une réduction significative des coûts de carburant si l'Union européenne imposait des normes de consommation plus exigeantes pour les véhicules. Greenpeace appelle alors le gouvernement luxembourgeois à s´engager au niveau européen afin d´introduire ce type de normes d´efficacité énergétique d´ici 2020 et d´ici 2025.

La réduction de la consommation de pétrole dans le secteur des transports est primordiale car celui-ci est une source majeure d'émissions de CO2 en Europe. En outre, les prix d'essence et de diesel élevés pèsent de plus en plus sur l´économie et les budgets des ménages. Selon l'Agence internationale de l'énergie, les consommateurs et les entreprises devraient s'attendre pour le futur à de nouvelles hausses du prix du pétrole.

Dans le rapport de Greenpeace, le développement des coûts annuels de carburant dans 15 pays de l'UE, dont le Luxembourg, a été évalué en prenant en compte des différents scénarios politiques et du développement du prix de pétrole. Actuellement au Luxembourg, les automobilistes paient en moyenne 1235 € par an en coûts de carburant. La législation européenne prévoit que les émissions moyennes de CO2 des véhicules (actuellement 140 grammes de CO2 par kilomètre) doivent être réduites à 95 grammes de CO2/km d'ici 2020. Si cette valeur limite est confirmée lors de la prochaine révision de la législation européenne pour les véhicules, les coûts de carburant seraient réduits de plus de 20% : d'ici 2020 la moyenne annuelle serait de 962 €.

Avec un objectif plus ambitieux de 60 grammes de CO2 par kilomètre d'ici 2025 - correspondant à peu près à une voiture consommant 2,5 litres - les coûts de carburant pour les automobilistes au Luxembourg, pourraient diminuer en moyenne d'environ 60% (soit plus de 700 €). La consommation de carburant équivaudrait alors à 494 € par an d´ici 2030.

Considérant la hausse de prix de pétrole indiquée par l´Agence internationale de l´énergie,  les automobilistes au Luxembourg pourraient profiter d'économies encore plus importantes ayant un ordre de grandeur de plus de 1.000 € par an d´ici 2030 !

L'industrie automobile s'oppose avec véhémence à des normes d´émission ambitieuses pour les véhicules. C'est surtout le cas pour Volkswagen, principal constructeur automobile en Europe, qui exerce depuis des années de fortes pressions contre des normes d'efficacité énergétiques plus rigoureuses pour les véhicules et des législations importantes en matière de protection du climat.

Des valeurs d´efficacité énergétique plus exigeantes pour les véhicules ne sont pas seulement bénéfiques pour l'environnement et pour le portefeuille. Elles réduisent aussi la dépendance de l'Europe vis à vis des importations de pétrole utilisant des méthodes d'extraction dangereuses et destructrices pour l'environnement en haute mer et en Arctique.

Le rapport de Greenpeace „Cost of driving“ et le calcul des coûts de carburant pour le Luxembourg sont disponibles ici (en langue anglaise).

Version allemande du communiqué de presse / Pressemitteilung auf Deutsch.

Pour plus d´informations: Martina Holbach, Greenpeace Luxembourg, tél. 54625224 / 621233362