La faim pour un plein?

Pourquoi les agrocarburants ne sont pas une solution

Communiqués de presse - octobre 24, 2012
A quelques jours de la Journée mondiale de l'alimentation les organisations de la société civile luxembourgeoise lancent aujourd’hui CEREALKILLER.LU, une campagne de sensibilisation sur la thématique des agrocarburants. Afin d’interpeller les citoyens sur la question, les organisations (1) interviendront de mercredi 24 à samedi 27 octobre 2012 avec une installation artistique dans l’espace public (près du Théâtre des Capucins à Luxembourg). Les agrocarburants, qui portent souvent le qualificatif « bio » ne constituent pas une solution durable pour nos problèmes climatiques et énergétiques. Leur production et leur consommation entrainent de graves conséquences pour la sécurité alimentaire, la lutte contre le changement climatique et les droits humains. C’est pourquoi les ONG viennent de lancer une pétition afin de demander au gouvernement luxembourgeois de s’engager pour une réforme de la législation européenne en matière d’agrocarburants. Le motif est une proposition de directive émise la semaine passée par la Commission européenne et sur laquelle les institutions européennes devront négocier pendant les mois à venir.

Une action dans l’espace public

Pour le lancement de la campagne les ONG ont collaboré avec l’artiste luxembourgeoise Neckel Scholtus afin de développer un projet interactif. Une installation artistique, qui sera visible pendant quatre jours dans la zone piétonne au centre de Luxembourg près du théâtre des Capucins, montre un champ de maïs. Il est représentatif pour les matières premières agricoles qui servent de base pour la production d’agrocarburants : les denrées alimentaires. L’artiste a joué sur le principe inversé de voir la vie en rose (allemand « rosarote Brille ») comme point de départ de la réflexion, et pose la question si le biocarburant est vraiment « bio ». Des activistes déguisés commes plantes de maïs montrent un engagement sans égal pour leurs « collègues », informent le grand public et incitent les visiteurs à signer une pétition adressée au gouvernement. Cette action n´est que le début de la campagne CEREALKILLER.LU – d’autres activit��s de mobilisation suivront dans les mois à venir.

CEREALKILLER.LU: informer et agir

L’objectif de la campagne CEREALKILLER.LU est d’informer sur les conséquences néfastes des agrocarburants pour l’homme et l´environnement. En amont de la campagne un sondage a été réalisé pour en savoir plus sur l’opinion de la population luxembourgeoise sur les agrocarburants. TNS ILRES avait demandé cet été l’avis d’un millier de personnes et a conclu que les personnes interviewées en savaient peu sur la thématique. Le plupart des associations faites riment à « bio » et « durable ». Seulement bien plus tard des inconvénients pour la biodiversité, l’alimentation et les droits humains ont été identifiés. CEREALKILLER.LU cherche à motiver le grand public à s’informer, à s’engager et à chercher des solutions dans notre entourage, dont des reflexes de mobilité durable et l’approvisionnement en produits locaux.

Pour une réforme de la législation européenne en matière d’agrocarburants

Les agrocarburants font partie des instruments les plus controversés et contestés de la politique climatique et énergétique européenne. Selon la directive européenne de 2009 sur la promotion d’énergies renouvelables, les états membres de l’Union européenne (UE) se sont engagés à couvrir à l’horizon 2020 10 % de leur consommation d’énergie globale dans le secteur des transports par des sources d’énergie renouvelables. Les états membres comptent y arriver presque exclusivement par l’adjonction d’agrocarburants au diesel et à l’essence. A cette fin on estime qu’une surface 27 fois supérieure à la surface du Luxembourg serait nécessaire pour cultiver des palmiers à huile, du maïs, du soja, de la canne à sucre, du blé, du colza et de nombreuses autres espèces de plantes alimentaires afin de produire des agrocarburants. Ceci a de graves conséquences pour l’homme et son environnement, dont l’aggravation de la faim, la diminution de la biodiversité, la violation des droits humains et – envers toutes attentes – un impact négatif sur le climat. Le 17 octobre dernier la Commission européenne a publié avec deux ans de retard un projet de directive afin de limiter l’utilisation des agrocarburants. Or pour les associations environnementales et de développement cette proposition est largement insuffisante.

Pétition adressée au gouvernement luxembourgeois
La campagne CEREALKILLER.LU appelle à faire pression sur les responsables politiques au Luxembourg. Les ONG demandent au gouvernement luxembourgeois de s’engager pour une révision des objectifs européens en matière d’agrocarburants, en faveur d’un renforcement des critères de durabilité écologique pour la production d’agrocarburants et de l’introduction de normes plus strictes en matière sociale et de droits de l’homme. Les ONG demandent aussi des solutions plus durables en matière de transports.

Visite de l’installation artistique
Quand?    mercredi 24 octobre 2012 15h-18h30 (en présence de l’artiste)
jeudi 25 octobre et vendredi 26 octobre à midi (11h30-14h30) et en soirée (16h30-18h30)
samedi 27 octobre toute la journée (9h-18h).
Où?        au centre-ville de Luxembourg, rue des Capucins (près du Théâtre des Capucins)


Contact : Martina Holbach, Greenpeace Luxembourg, Tel.: 54 62 52 24 / GSM 621 23 33 62

Norry Schneider, Caritas Luxembourg, Tel.: 40 21 31 518 / GSM : 621 652 762

(1) Les organisations de la société civile luxembourgeoise qui lancent conjointement la campagne CEREALKILLER.LU sont: Action Solidarité Tiers Monde (ASTM), Aktioun Öffentlechen Transport (AÖT), Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés (ASTI), Attac Luxembourg, Bio-Lëtzebuerg, Bridderlech Deelen, Caritas Luxembourg, Centre for Ecological Learning Luxembourg (CELL), Cercle de Coopération, Commission luxembourgeoise Justice et Paix, Conférence Générale de la Jeunesse Luxembourgeoise (CGJL), Église Catholique à Luxembourg, Etika, Eurosolar Lëtzebuerg, Fairtrade Lëtzebuerg, Frères des Hommes, Greenpeace Luxembourg, Lëtzebuerger Velos-Initiativ, Mouvement Écologique, natur&ëmwelt, SOS Faim Luxembourg, Vegan Society Luxembourg