Le triste record de la fonte de la banquise n’arrête pas la cupidité des pétroliers

Actualité - septembre 20, 2012
La triste nouvelle vient de tomber: le Centre américain de données sur la neige et la glace (NSIDC) a annoncé hier que le niveau de la glace en Arctique a atteint son niveau le plus bas depuis qu’il est mesuré. Leurs données montrent que la banquise ne couvre plus que 3,41 millions km2 – soit une chute d’environ 45% depuis 1979 à la même période.

© Daniel Beltrá / Greenpeace

«En 30 ans, nous avons changé l’apparence de la planète de manière si drastique qu’on peut le voir depuis l’espace. Et la banquise pourrait bientôt complètement disparaître l’été», explique Roger Spautz, chargé de campagne Climat et énergie de Greenpeace Luxembourg. «C’est encore une preuve flagrante de l’accélération du dérèglement climatique. Les pétroliers, au premier rang desquels Shell, voient là une opportunité de forer pour extraire les dernières gouttes de pétrole, au mépris de cette région cruciale pour l’équilibre climatique de la planète».

La fonte de la banquise, une catastrophe pour le climat

Dr Julienne Stroeve, scientifique du NSIDC est à bord de l’Arctic Sunrise, un des bateaux de Greenpeace actuellement dans l’Arctique, pour évaluer, sur place, l’état de la fonte de la glace. Elle souligne que le réchauffement de cette zone pourrait avoir un impact sur le climat de tout l’hémisphère nord, avec la multiplication de phénomènes climatiques encore plus poussés, comme les sécheresses, canicules et inondations.

Greenpeace demande la création d’une zone naturelle préservée autour du pôle nord et l’interdiction de toute activité pétrolière ou de pêche industrielle en Arctique. «1,8 millions de personnes ont rejoint cet appel sur www.savethearctic.org, depuis le lancement de la campagne, en juin dernier. » rappelle Marieke Kremers, directrice de Greenpeace Luxembourg. «Greenpeace est présente à l’assemblée générale des Nations Unies à New York, pour demander à ce que l’Arctique soit protégée au même titre que l’Antarctique, car cette zone est cruciale pour l’ensemble des habitants de la planète.»

Tags