Ministres de l’environnement de l’UE : Rejetez les propositions allemandes visant à affaiblir les normes en matière d’émissions de CO2 des véhicules !

Communiqués de presse - juin 18, 2013
Luxembourg, 18 juin 2013 – Aujourd’hui, des militants de Greenpeace ont appelé les ministres de l’environnement de l’Union européenne, réunis au Luxembourg, à rejeter les propositions allemandes visant à affaiblir les futures normes de l’Union européenne en matière d’émissions de CO2 des véhicules.

Les militants ont déployé une géante bannière volante exposant le ministre de l’environnement allemand Peter Altmaier berçant un 4x4 BMW et exigeant de ses collègues leur soutien à « protéger les véhicules énergivores allemands ».  Sur le terrain, les activistes ont distribué des tracts aux ministres et aux diplomates, et ont arboré des banderoles leur demandant de « favoriser les véhicules efficaces ».


Cette action précède une réunion demain à Bruxelles lors de laquelle les gouvernements de l’UE vont adopter leur position commune au sujet d’émissions de CO2 des véhicules, au préalable des négociations finales avec le Parlement européen et la Commission européenne le 24 juin à Bruxelles. Le gouvernement allemand exige l’inclusion de failles dans la législation, comme par exemple les « supercrédits », qui permettraient aux constructeurs automobile allemands de grosses voitures de retarder la réduction des émissions de CO2 sur leurs parcs automobiles.
 
« Le ministre Altmaier cherche à réduire les normes de l’UE en matière d’émissions de CO2 des véhicules en introduisant des échappatoires massives sous forme de « supercrédits ». Cela permettrait aux entreprises automobiles allemandes de continuer à produire des véhicules énergivores, nuisibles au climat, au lieu de faire de réels progrès pour augmenter l’efficacité énergétique de leurs produits, » explique Martina Holbach, chargée de campagne climat et énergie chez Greenpeace Luxembourg. « D’autres ministres doivent tenir tête à Monsieur Altmaier et appuyer des normes ambitieuses qui protègent le climat, les conducteurs européens et l’économie. »

Greenpeace demande aux ministres de rejeter toute proposition de législation qui diminuerait l’objectif de réduction des émissions de CO2 fixé par l’Union européenne à 95g de CO2/km d’ici 2020, et de fixer un nouvel objectif qui ne dépasserait pas 60g de CO2/km d’ici 2025.



Mardi passé, Greenpeace Luxembourg avait rencontré le Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures Marco Schank afin de lui présenter les revendications de Greenpeace en la matière.

« Greenpeace appelle Marco Schank à résister à la pression du ministre de l’environnement allemand et à insister sur des normes d’émission ambitieuses », déclare Martina Holbach. « Des valeurs d´efficacité énergétique plus exigeantes pour les véhicules ne sont pas seulement bénéfiques pour l'environnement et pour le portefeuille des automobilistes. Elles réduisent aussi la dépendance de l'Europe vis à vis des importations de pétrole utilisant des méthodes d'extraction dangereuses et destructrices pour l'environnement en haute mer et en Arctique. »



Contacts :

, chargée de campagne climat & énergie, Greenpeace Luxembourg, tél. 621 23 33 62
, chargée de communication, Greenpeace Luxembourg, tél. 621 25 21 99

Tags