OGM résistants aux pesticides – Désastre dans les champs!

Des agriculteurs des Etats-Unis mettent l’Europe en garde !

Communiqués de presse - novembre 5, 2012
Aujourd’hui, Greenpeace Luxembourg et des agriculteurs des Etats-Unis ont présenté en présence du Dr Charles Benbrook le court-métrage « Growing Doubt » et le nouveau rapport « Glyphosate tolerant crops in the EU – A forecast of impacts on herbicide use » qui lèvent le voile sur la réalité dans les champs OGM et font des projections alarmantes. Les cultures d’OGM résistants aux pesticides sont un désastre pour l’environnement et les agriculteurs. Greenpeace et les agriculteurs des Etats-Unis tirent la sonnette d’alarme et font un appel d’urgence : l’Union européenne ne doit pas autoriser les cultures d’OGM. En cas de nouvelles autorisations d’OGM, l’agriculture et la biodiversité en Europe subiraient de dommages graves et irréparables !

Le rapport se base sur les expériences des cultures d’OGM résistants aux pesticides aux Etats-Unis et fait des projections sur la situation en Europe en cas de nouvelles autorisations d’OGM.

Fin octobre, Greenpeace a lancé sa tournée européenne à travers différents États membres de l'UE pour présenter et discuter avec les principaux décideurs politiques, parlements et gouvernements et des agriculteurs le nouveau rapport « Glyphosate tolerant crops in the EU – A forecast of impacts on herbicide use » initié par Greenpeace et réalisé par le scientifique de renom américain, Dr Charles Benbrook.

Au Luxembourg, le rapport qui se base sur les expériences des cultures d’OGM résistants aux pesticides aux Etats-Unis et qui fait des projections sur la situation en Europe en cas de nouvelles autorisations d’OGM, a été présenté dans diff��rentes entrevues avec les députés des commissions parlementaires de l’agriculture, de la santé et du développement durable, des représentants de la chambre d’agriculture et les ministres de l’agriculture, Romain Schneider, du développement durable, Marco Schank et de la santé, Mars Di Bartolomeo.

Le rapport a été présenté aux ministres de l’agriculture, Romain Schneider, du développement durable, Marco Schank et de la santé, Mars Di Bartolomeo.

 

Le court-métrage « Growing Doubt » documente la réalité dans les champs OGM en Argentine et aux Etats-Unis, deux des principaux pays de cultures d’OGM au monde. Les effets négatifs des monocultures du modèle agricole OGM-pesticides deviennent de plus en plus évidents. L’environnement, la biodiversité, les agriculteurs et les populations rurales font les frais d’un système agricole rétrograde. « L’expérience des Etats-Unis en dit long. Le système OGM-pesticides ne fonctionne pas à la longue. Aux Etats-Unis on dénombre près de deux douzaines de ‘mauvaises herbes’ qui ont développé des résistances aux pesticides et herbicides. Les faits le montrent de plus en plus clairement, le modèle agricole basé sur OGM et pesticides est un modèle en faillite ! », commente Maurice Losch, chargé de campagne OGM et agriculture chez Greenpeace Luxembourg.

Actuellement dans l'UE, 26 OGM sont en attente d’autorisation à la culture, dont 19 qui sont résistants à un herbicide/pesticide, notamment au « glyphosate ». Le nouveau rapport projette, qu’en cas de nouvelles autorisations d’OGM, l’utilisation de pesticides augmenterait très considérablement dans un espace de 14 ans (2012-2025) dans les champs de l’UE. En cas de nouvelles autorisations d’OGM, la situation dans les champs européens deviendrait donc désastreuse pour la santé des consommateurs, l'environnement et les agriculteurs (*). « L’Europe a encore la chance de pouvoir dire non aux cultures OGM, non au tsunami de pesticides et non à la main mise des grandes multinationales sur l’agriculture. Nous encourageons les ministres du Luxembourg de s’engager plus que jamais au niveau européen pour que la Commission européenne n’autorise plus d’OGM. Les cultures OGM mèneraient l’agriculture européenne dans une impasse économique qui détruirait la biodiversité et mettrait en danger la santé des consommateurs » déclare Maurice Losch de Greenpeace Luxembourg.
   
Contact :
Greenpeace Luxembourg, Maurice Losch, Chargé de campagne OGM et Agriculture, Tel. : 621 215 024 ; Email :

Note :
(*) En 2011 Greenpeace avait présenté le rapport « Herbicide tolerance and GM crops – why the world should be ready to roundup glyphosate » sur les effets négatifs du glyphosate, principale composante du pesticide « roundup » de Monsanto qui est utilisé en grandes quantités dans les cultures d’OGM résistants aux pesticides. Ce rapport analysait près de 200 études scientifiques publiées récemment dans des revues reconnues et concluait à l’évidence scientifique que le glyphosate pose de sérieux problèmes pour l’environnement et la santé publique.

Tags