Récif de l’Amazone : Total récidive. Nous aussi.

Actualité - mars 29, 2018
Au moment où vous lisez ces lignes, l’Esperanza, célèbre navire de Greenpeace, se trouve quelque part au milieu de l’océan Atlantique. Destination : le Récif de l’Amazone, au large du Brésil. Cet écosystème, dont les toutes premières images ont été réalisées seulement l’an dernier, n’a pas encore livré tous ses secrets. Malheureusement, il est déjà menacé par des projets pétroliers, notamment de Total. Grâce à votre mobilisation, ces projets ont été freinés jusqu’à présent. Mais Total ne semble pas avoir dit son dernier mot. Ça tombe bien, nous non plus….

Nous sommes prêt-es !

L’Esperanza a levé l’ancre de Bordeaux il y a deux semaines, chargé de matériel d’exploration scientifique. Dans cette vidéo tournée lorsque Greenpeace était à quai à Bordeaux, on vous explique les préparatifs de cette nouvelle expédition, mais aussi les raisons qui nous poussent à retourner sur place pour étudier et protéger ce récif unique et menacé.

 La mobilisation a porté ses fruits…

En août 2017, l’Agence environnementale brésilienne (IBAMA) a refusé d’accorder à Total les permis nécessaires pour débuter ses forages exploratoires à proximité du récif. Grâce aux informations que nous avions pu recueillir lors de notre première expédition, nous avions fourni une étude à IBAMA démontrant que Total sous-estimait les risques de marée noire.

Quelques mois plus tard, les autorités brésiliennes renonçaient à mettre en vente de nouveaux blocs d’exploration pétrolière dans l’embouchure de l’Amazone. Votre mobilisation qui a permis à notre pétition de recueillir 1,8 million de signatures dans le monde, y est sans doute pour quelque chose !


© Frederico Servos / Greenpeace

… Mais la menace reste forte

Total refuse pourtant de renoncer à ses projets absurdes et dangereux. La compagnie pétrolière française vient en effet de formuler une nouvelle demande d’autorisation auprès de l’IBAMA…

Les autorités brésiliennes pourraient rendre leur décision à tout moment. C’est donc une course contre la montre que nous devons gagner.


© Simon Lambert / Greenpeace

L’heure est à la science, pas à l’exploration pétrolière !

L’an dernier, nous avions réalisé les toutes premières images de ce récif qui intrigue tant les scientifiques. Là où le fleuve Amazone se jette dans l’océan Atlantique, les eaux sont boueuses et chargées en sédiments, et la lumière du jour atteint difficilement les profondeurs. Personne ne pensait possible l’existence d’un récif corallien aussi important  à cet endroit. Pourtant, c’est là qu’il prospère !

C’est notamment pour tenter de percer ces mystères que nous retournons sur le récif. Nous avons à bord un robot qui effectuera des plongées, ainsi qu’un petit laboratoire qui nous permettra de faire des premières analyses.

Et nous vous réservons quelques autres surprises…

En attendant la suite de cette nouvelle expédition, continuez à vous mobiliser à nos côtés en signant notre pétition ou en la partageant autour de vous.

>> Je signe la pétition <<

 

Article Source : Greenpeace France