Victoire pour les baleines en mer du Sud !

La Haye agit en faveur des baleines!

Communiqués de presse - mars 31, 2014
Luxembourg, La Haye, 31 mars 2014: En 2010, l'Australie et la Nouvelle Zélande avaient saisi la Cour Internationale de Justice (CIJ) accusant le Japon de pratiquer une chasse à la baleine à échelle commerciale, sous le couvert du programme scientifique réglé par une législation internationale. Ce matin, la CIJ a donné raison aux plaignants et a ordonné l’arrêt de la chasse japonaise à la baleine dans l'océan Antarctique. Le Japon doit maintenant révoquer toutes les licences et autorisations déjà délivrées dans le cadre du programme Jarpa II(1).

© Scott Portelli / Greenpeace

 

« Nous apprécions ce résultat qui défend notre point de vue: La chasse à la baleine doit être arrêtée, car celle-ci n'est pas nécessaire à la science. Nous demandons instamment au Japon de se conformer à cette décision, de se débarrasser du chalutier-chasseur Nisshin Maru et de ne plus essayer de continuer la chasse en modifiant le programme. Nous demandons également au Japon de participer à des programmes internationaux en cours dans l'Antarctique pour étudier les baleines et leur environnement afin de contribuer à la récupération du peuplement des baleine.


Le Japon doit apporter son soutien à d'autres traités internationaux pour créer un réseau de sanctuaires marins dans l'océan Austral afin de protéger toutes les composantes de l'écosystème, en commençant par la mer de Ross. Greenpeace continuera à surveiller le Japon afin de s'assurer qu'il ne trouve plus de failles dans le système pour légitimer sa chasse à la baleine. » précise Roger Spautz, chargé de campagne auprès de Greenpeace Luxembourg.


(1) Japanese Whale Research Program - Under Special Permit in the Antarctic