Explosion à Marcoule: transparence immédiate indispensable

Communiqués de presse - septembre 12, 2011
Suite à l’explosion qui s’est produite ce matin à 11H45 sur le site de Marcoule Socodei (filiale d’EDF) et qui a fait un mort et quatre blessés, Greenpeace réclame aux autorités une transparence totale et immédiate.

Pour Greenpeace il est indispensable que les populations locales soient informées en temps réel sur la situation et sur les éventuels rejets radioactifs. Ce site n'est pas pris en compte ni dans l'audit des installations nucléaires françaises demandé par le gouvernement, ni dans les dernières inspections faites par l'Autorité de Sûreté Nucléaire. Cela démontre une nouvelle fois que la France n'a pas retenu les leçons de Fukushima.

Socodei est une entreprise filiale d'EDF en charge de traiter des déchets nucléaires en provenance des installations nucléaires d'EDF et d'Areva. Dans cette installation, deux filières cohabitent, incinération des déchets radioactifs solides ou liquides et un four type sidérurgique permettant de faire fondre des matériaux radioactifs métalliques.

En fonctionnement normal, l'installation est autorisée à rejeter des effluents radioactifs et chimiques en grande quantité.

«Cette explosion est un rappel tragique des dangers du nucléaire et montre qu'un accident grave dans une installation nucléaire en France n'est jamais à exclure», déclare Roger Spautz de Greenpeace Luxembourg.