Le thon rouge s’invite au Conseil Agriculture et pêche à Luxembourg

Communiqués de presse - octobre 26, 2010
Aujourd’hui, des activistes de Greenpeace ont interpellé les Ministres européens, à l’occasion du Conseil des ministres de la pêche, à Luxembourg. Présents avec un véhicule spécialement préparé pour soutenir le thon rouge, des activistes accueillaient les ministres de l’agriculture et de la pêche en leur demandant via un mégaphone de prendre une position favorable à un arrêt de la pêche industrielle de cette espèce. En même temps d’autres activistes brandissaient des bannières avec le message «Sauvez le thon rouge, maintenant!». Les délégations de tous les pays ont pu saisir le message.

Le thon rouge s’invite au Conseil Agriculture et pêche à Luxembourg

«Alors que les ministres européens de la pêche discutent aujourd'hui des mesures de gestion du thon rouge, certains pays européens, dont la France, restent sourds aux appels des scientifiques et de la Commission européenne à une réduction drastique des quotas, explique François Chartier, chargé de campagne Océans pour Greenpeace. Cette attitude irresponsable peut s'avérer mortelle pour le thon rouge. L'Union européenne et la France en particulier doivent montrer l'exemple en appelant à l'arrêt de la pêche industrielle.»

Le compte à rebours a commencé pour le thon rouge

Du 17 au 27 novembre à Paris, se tiendra la conférence des Parties de l'ICCAT, la commission chargée de gérer la pêche au thon rouge. L'ICCAT doit prendre les mesures de gestion qui pourront garantir l'avenir de cette espèce, largement surexploitée et dont les stocks ont baissé de plus de 80% en quelques décennies.

«La France qui sera cette année le pays hôte de la conférence de l'ICCAT a une grande responsabilité: elle peut encore devenir le leader de la protection du thon rouge ou elle devra porter la responsabilité d'un échec qui mettrait en péril l'avenir de cette espèce, affirme François Chartier. La position du gouvernement français peut peser lourdement sur la capacité de l'Union européenne à faire adopter les mesures nécessaires pour sauver le thon rouge».

Messieurs les ministres, vous devez assumer vos responsabilités

Dans les pays abritant l'industrie de la pêche au thon rouge, Greenpeace interpelle les ministres de la Pêche depuis le début de la semaine et compte poursuivre son action jusqu'au début de la conférence.

«En cette année de la biodiversité, l'Union européenne doit tout faire pour préserver cette espèce, ajoute François Chartier. La Commissaire européenne à la pêche, Mme Maria Damanaki, s'est récemment prononcée pour une diminution drastique des quotas de pêche. Pour donner une chance au thon rouge, l'Union européenne doit se prononcer pour un arrêt international de la pêche industrielle.»

Greenpeace invite le public à se mobiliser pour faire pression sur le Ministre français de la Pêche, Monsieur Bruno Le Maire, principal pays s'opposant à la mise en place de quotas stricts et propose de laisser un message de soutien au thon rouge sur:

www.greenpeace.fr/thon-rouge

La sauvegarde de cette espèce est une vraie préoccupation pour l'ensemble des citoyens européens.

Other contacts:

François Chartier, chargé de campagne Océans: 00 33 6 84 25 08 28
Paul Delaunois, directeur de Greenpeace Luxembourg: 621 49 30 14

Thèmes