La première vague

«Let’s make it a green peace!»

Page - 2 juillet, 2010
Du comité "Don't Make a Wave" ("Ne faites pas de vagues") jusqu'à la fondation de Greenpeace comme organisation internationale.

Le premier équipage Greenpeace. ©Greenpeace

À bord du Phillys Cormack» se trouvaient les personnes suivantes:

  • Captain John Cormack, propriétaire du bateau
  • Jim Bohlen, Greenpeace
  • Bill Darnell, Greenpeace
  • Patrick Moore, Greenpeace
  • Dr. Lyle Thurston, médecin
  • Dave Birmingham, ingénieur
  • Terry Simmons, géographe
  • Richard Fineberg, politologue
  • Robert Hunter, journaliste
  • Ben Metcalfe, journaliste
  • Bob Cummings, journaliste
  • Bob Keziere, photographe

Let’s make it a green peace!

Dès la fin des années 60, Irwing Stowe, Jim Bohlen et Paul Cote sont très actifs au sein du mouvement pacifiste. Les cofondateurs de Greenpeace font connaissance dans le cadre de leur engagement commun contre les essais de bombes atomiques US. Ensemble avec d’autres femmes et hommes, ils fondent à Vancouver le ‘Don’t Make a Wave Committee’, cellule initiale de Greenpeace. C’est à cette époque qu’ils mettent en place la recette des stratégies de Greenpeace, largement éprouvée depuis: la combinaison d’actions directes et non-violentes et de travail médiatique.

Dorothy et Irving Stowe

L'avocat Irving Stowe de Rhode Island vient s’installer à Vancouver avec sa femme. Tous deux sont actifs au sein du mouvement pacifiste et membres de la communauté Quaker. Dorothy, qui travaille comme assistante sociale, fait vivre la famille et leurs deux enfants. Irving a ainsi la possibilité de mettre toute son énergie dans les activités politiques. Il organise le premier concert de solidarité pour Greenpeace avec Joni Mitchell et James Taylor et met ainsi en place les bases du sponsoring futur de Greenpeace. Irving cesse de travailler pour Greenpeace en 1973 et meurt d’un cancer en 1974. Dorothy continue ses activités au sein du mouvement écologiste et pacifiste.

Paul Cote

Paul Cote s’engage dans le mouvement pacifiste durant ses études. Craignant qu’une explosion atomique puisse provoquer un tremblement de terre dans la faille de San Andreas ainsi qu’un raz-de-marée, il fonde à cette occasion avec Irving Stowe et Jim Bohlen le ‘Don’t Make a Wave Committee’. Fanatique de voile et qualifié aux jeux olympiques de 1972, il ne prendra pas part à l’action contre les essais nucléaires US dans les îles Aléoutiennes. En 1973, il cesse de travailler pour Greenpeace. Il travaille aujourd’hui comme agent immobilier à Los Angeles.

Marie et Jim Bohlen

Ancien plongeur de la marine US, Jim Bohlen est engagé, au début des années 70, comme ingénieur par le gouvernement étasunien. Il vit avec sa femme Marie Bohlen et leurs trois enfants à Vancouver. Jim se trouvait à bord du ‘Phyllis Cormack’ en 1971 et milite avec Greenpeace contre les essais nucléaires US.
Après avoir pris une pause de Greenpeace en 1974, Jim fonde avec sa femme Marie la ferme expérimentale Greenpeace sur l’île Denman au Canada. Ils sont à la recherche de nouvelles façons de mener une existence énergétiquement indépendante. En 1979, Jim reprend ses activités pour Greenpeace comme campaigner antinucléaire. De 1983 à 1993, il accompagne les activités de l’organisation comme membre du comité de Greenpeace Canada. Aujourd’hui, lui et Marie vivent dans leur ferme sur l’île Denman en été et passent l’hiver chez leur fils Paul en Arizona. Paul a, pour sa part, conçu le premier autocollant de l’organisation et y a réuni les signes de l’écologie et de l’environnement.

Bob Hunter

Bob Hunter se trouvait aussi à bord du ‘Phyllis Cormack’ en 1971 – en tant que journaliste du Vancouver Sun. Il rend compte des actions sur place. Plus tard, il mène des campagnes Greenpeace contre la chasse commerciale à la baleine et dirige l’expédition à Terre-Neuve contre la chasse aux bébés phoques. Entre 1975 et 1977, il est président du comité Greenpeace. Il a passé ses dernières années à Toronto où il a vécu et travaillé, notamment comme écrivain et journaliste TV indépendant. Il a publié de nombreux livres, dont ‘Warriors of the Rainbow’ et ‘To save a whale’, relatant l’histoire de Greenpeace. Bob Hunter est décédé le 2 mai 2005.

Dorothy et Ben Metcalfe

Journaliste à la Canadian Broadcasting Company (CBC), Ben Metcalfe a organisé, avec sa femme Dorothy Metcalfe, le travail médias qui a accompagné l’action dans les îles Aléoutiennes. Dorothy est la première attachée de presse de Greenpeace. Le couple établit au cours de son travail les éléments les plus importants de la stratégie Greenpeace: intervenir, rendre public et scandaliser. C’est de cette manière que la pression à l’encontre des responsables est exercée et qu’on obtient des changements. Aujourd’hui, Ben vit comme journaliste indépendant et réalisateur de films sur Vancouver Island. Dorothy a cessé de travailler pour Greenpeace en 1973 puis a travaillé comme attachée de presse et documentaliste pour la ‘Vancouver Art Gallery’.