Organismes génétiquement modifiés

Des aliments testés sur des enfants chinois

Actualité - 12 septembre, 2012
Imaginez que des scientifiques se rendent aux Etats-Unis pour administrer un produit génétiquement modifié potentiellement dangereux à 24 enfants âgés de 6 à 8 ans. Un produit qui n’a même pas été testé sur des animaux. Vous savez par ailleurs que les pouvoirs publics ont rédigé des directives claires et précises contre une telle expérience, mais que celle-ci a malgré tout eu lieu. Vous seriez scandalisé, n’est-ce pas?

Malgré 20 années de développement, ce riz pas si doré que cela est un projet de recherche obscur. ©Greenpeace/Novis

Or, Greenpeace suspecte que c’est précisément ce qui s’est passé. La seule différence est que le produit génétiquement modifié n’a pas été testé aux Etats-Unis, mais en Chine, sur des enfants chinois. Le American Journal of Clinical Nutrition a publié une étude, financée par le département de l’Agriculture des Etats-Unis (USDA), pour laquelle du riz génétiquement modifié "Golden Rice" a été testé sur 24 filles et garçons de la province chinoise du Hunan. Les enfants étaient âgés de 6 à 8 ans.

Nous avons entendu parler pour la première fois de cette expérience en 2008. Nous en avions alors immédiatement informé le ministère chinois de l’Agriculture, mais celui-ci nous avait assuré que le "Golden Rice" n’avait pas été importé en Chine et que l’expérience n’avait pas eu lieu. Il s’avère aujourd’hui que la réalité était bien différente. Le fait d’avoir joué avec la santé de ces enfants n’est pas la seule chose condamnable dans cette histoire. Cette dernière montre aussi la quantité de temps, d’énergie et de connaissances investie dans un projet qui a surtout valeur de prestige pour l’industrie des biotechnologies.

L'étude présente le riz génétiquement modifié comme une solution à la carence en vitamine A, un problème fréquent chez les enfants souffrant de malnutrition. La réalité est que nous n’avons pas besoin de telles "recettes miracle". Des solutions plus efficaces et surtout moins risquées existent. L’important est surtout d’aider les personnes concernées à surmonter leur pauvreté. Une étape cruciale est de leur garantir un accès à une alimentation équilibrée!

Miser sur le riz génétiquement modifié "Golden Rice" comme une solution pour lutter contre la carence en vitamine A, c’est faire appel à un régime alimentaire non équilibré au lieu de donner aux gens un accès à des légumes, à des fruits et à d’autres aliments! Une alimentation variée et riche en vitamines aiderait pourtant à prévenir non seulement la carence en vitamine A, mais aussi d’autres maladies.

De plus:

  • Le caractère inoffensif des aliments génétiquement modifiés, y compris le "Golden Rice", pour les humains et les animaux n’est pas encore établi à ce jour. Des études ont montré que les aliments GM peuvent provoquer des réactions allergiques.
  • Les OGM appartiennent à une poignée de multinationales qui ont un intérêt financier évident à rendre les agriculteurs «dépendants» des semences qu’elles commercialisent. Or, nous avons besoin de ces agriculteurs pour nous nourrir.
  • Malgré 20 années de développement, ce riz pas si doré que cela est un projet de recherche obscur sans réel bénéfice pour la planète. Des dizaines de millions de dollars ont été investis. Cet argent aurait été bien mieux dépensé dans des programmes qui changent réellement et durablement les choses: des programmes centrés sur des compléments alimentaires combinés à des légumes ou des fruits cultivés localement. Le Bangladesh est l’un des pays qui ont déjà profité avec succès de tels programmes.

Thèmes