Greenpeace soutient le référendum contre le déclassement de la plaine de l’Aire

Actualité - 20 octobre, 2010
Fin septembre, le Grand Conseil votait le déclassement du périmètre des Cherpines-Charrotons, sur la plaine de l'Aire, acceptant de densifier cette zone agricole de 58 hectares pour la réalisation de 2'500 logements, d’activités industrielles et d’infrastructures sportives.

Ces terres sont d'une qualité inégalable pour notre agriculture locale.

Chapeauté par la coopérative agricole le Jardin des Charrotons – installé sur le site - le comité d'opposants qui, outre Greenpeace, compte dans ses rangs les Verts, le WWF, l’ATE et le syndicat paysan Uniterre, lançait un référendum contre cette décision.

Greenpeace soutient la promotion d’une agriculture locale et biologique. Elle soutient donc les référendaires dans leur refus de laisser disparaître l'espace dévolu à l'agriculture de proximité et les meilleures terres maraîchères du canton. Ces terrains sont en effet parmi les plus adaptés et les plus fertiles pour la production de légumes.

Selon Greenpeace, la densification de la plaine agricole de l’Aire avec ses quelques 2’500 logements prévus, ne résoudra pas à elle seule le problème de la pénurie de logements au niveau genevois. Avant de déclasser des zones agricoles pour de nouveaux projets immobiliers, le canton doit en priorité exploiter les importantes réserves à bâtir existant déjà sous forme de zones déclassées.

Liens

Thèmes