Golfe du Mexique

Les photos du désastre

Actualité - 11 mai, 2012
Deux ans après l’explosion de la plate-forme Deepwater du géant pétrolier BP, au large des côtes de Louisiane la région ne s’est pas remise du désastre. Environnement dégradé, économie locale au ralenti: les conséquences sont toujours présentes. Et les doutes, les non-dits, voire même les dissimulations, de la part de BP et des autorités américaines sont véritablement scandaleux.

Une tortue de Kemp, espèce fortement menacée de disparition.

Presque deux ans après que Greenpeace ait présenté une demande d’accès aux images et aux informations relatives à la catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique, les premiers fichiers viennent enfin d’arriver. Les images reçues sont troublantes, inquiétantes et surtout posent la question de l’information du public par les pétroliers et les autorités américaines.

Ces images de tortues marines mortes, complètement couvertes d’hydrocarbures, présentent une image très différente de ce qui a été présenté au public par les autorités américaines… La Maison-Blanche s’est attachée à mettre en exergue les jolies histoires d’animaux secourus et relâchés dans la nature, ils ont soigneusement masqué ces images de sacs poubelle remplis de tortues de Kemp Ridley.

Nous sommes extrêmement préoccupés par ce que peut receler la somme d’information qui demeure non dévoilée. Qu’ont vu, qu’ont découvert les scientifiques, les représentants du gouvernement américain, ceux de BP? Ces photos sont un sinistre rappel des dommages réels que les compagnies pétrolières peuvent causer, et causent au quotidien. Ces photos sont aussi, pour nous, un nouveau rappel de la nécessité, de l’urgence d’imposer la transparence.

Rappelons également que les principales compagnies pétrolières lorgnent aujourd’hui sur le pétrole de l’Arctique. Une catastrophe similaire à celle du Golf du Mexique, aurait des conséquences beaucoup plus graves dans les régions polaires. Shell lance cette année une campagne de prospection en Arctique. Si la compagnie y trouve du pétrole il y a fort à craindre que ce ne soit le début d’une nouvelle ruée vers l’or noir. Ecrivez à la direction de Shell et exigez l’arrêt des campagnes de prospection en Arctique!
Greenpeace a présenté plus de 50 demandes FOIA (Freedom of Information Act) différentes à divers organismes de l’État fédéral depuis le mois de mai 2010. Nous continuons à recevoir des documents suite à ces demandes... Nous les publions donc, régulièrement, en continu, sur le site PolluterWatch (en anglais).

Galerie photos aériennes du gouvernement de FOIA

En attendant que le reste des demandes de Greenpeace aboutissent, nous demandons à la Maison Blanche de mettre immédiatement à disposition du public l’ensemble des images, l’ensemble des fichiers concernant la catastrophe Deepwater Horizon… Et ce avant que le Gouvernement ne trouve un terrain d’entente avec BP.

Thèmes