Mühleberg fête son anniversaire

40 ans ça suffit!

Actualité - 6 novembre, 2012
Greenpeace souhaite un joyeux 40e anniversaire à la centrale nucléaire de Mühleberg avec un cadeau tout particulier: Un gâteau au chocolat façon Mühleberg. En voici la recette, bon appétit !

 

 

Gâteau au chocolat façon Mühleberg :

Note : Il ne s’agit pas ici d’un fondant au chocolat. Dans le cadre de cette recette, le cœur du gâteau ne doit surtout pas être fondu.

 

Masse : Pour réaliser la masse, il vous faut un vieux réacteur de type Fukushima. On en trouve facilement en magasin et ce n’est pas trop cher.
2 douzaines de problèmes techniques : Un système de refroidissement peu sûr ou des murs extérieurs fragiles vont très bien pour cette recette. Veillez toutefois à ne pas trop remuer les ingrédients, ils ne sont pas résistants aux tremblements de terre.
21 défauts opérationnels : Ajouter 21 défauts de sécurité opérationnels. Faites bien attention à choisir des défauts labellisés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (sigle AIEA). Ils sont un peu plus chers à l’achat, mais ils sont tellement savoureux.

 

Liez bien tous ces ingrédients à l’aide d’une spatule en bois et goûtez.

Si le goût provoque toujours une sensation de dégoût profond, ajoutez des tirants d’ancrages  à votre pâte, et prenez tout votre temps pour la travailler. Sucrez en saupoudrant de pain d’épice bernois râpé.

Cuisson

Faites cuire votre gâteau prudemment et lentement. Vérifiez régulièrement sa consistance. Il ne faut surtout pas qu’il chauffe trop ! Attention : lors de la cuisson, des fissures peuvent apparaître sur le manteau du réacteur. Ceci peut facilement être rattrapé. Il suffit de remplir les trous à l’aide d’un glaçage au chocolat et on ne voit plus rien.

Vous pouvez maintenant déguster le gâteau au chocolat façon Mühleberg. Avec le retour de l’hiver, nous vous recommandons de le faire en vous installant près de votre radiateur électrique. Rien de tel que les bonnes saveurs d’antan.

PS : Après les excès de la fête d’anniversaire, nous recommandons un bon démantèlement pour accompagner la digestion. Après tout, Mühleberg reste une centrale dangereuse, et l’avenir sera sans nucléaire.

Thèmes