Déforestation en Indonésie

Un géant de l'huile de palme fait un pas de... géant

Actualité - 14 juin, 2012
Vous n'avez certainement pas oublié notre campagne KitKat. C'était en 2010. A l'époque, il n'avait pas fallu longtemps pour que Nestlé change son fusil d'épaule et se mette à l'ouvrage pour rendre sa chaîne de production "sans déforestation". Cette attitude a fait des émules. Golden Agri Resources (GAR), un géant indonésien de l'huile de palme qui s'était alors retrouvé avec des monceaux de contrats annulés, a mis à son tour le pied à l'étrier. Plus question pour cette grosse entreprise d'encore produire de l'huile de palme au détriment de la forêts tropicale.

©Greenpeace

Cette victoire n'est, si on peut dire, pas tombée toute seule de l'arbre. Ces dernières années, Greenpeace a collaboré avec Tropical Forest Trust (TFT) et GAR pour élaborer une méthode ambitieuse visant à obtenir l'arrêt de tout déboisement pour la production d'huile de palme et ce, dans toutes les concessions que possède cette entreprise. C'est beaucoup plus que n'importe quelle initiative liée à la durabilité dans le secteur de l'huile de palme. Une belle avancée pour la campagne.

Notre campagne a donc bel et bien porté ses fruits et engrange ses premiers véritables résultats. Bien sûr, si cette nouvelle est à marquer d'une pierre blanche, elle signifie aussi qu'il va falloir mettre en place un processus intense de vérification. GAR ne doit pas se contenter de s'engager sur le papier, il faut que la réalité du terrain suive.

Il faut commencer par apporter la preuve que l'entreprise tient ses promesses et pas seulement en Indonésie ! L'engagement de GAR est en effet valable pour toute la planète. Et ceci est loin d'être anodin. Comme beaucoup d'autres, GAR investit en Afrique. Ce continent fait office d'Eldorado pour l'agro-business. Cet "intérêt" a souvent des conséquences désastreuses pour les forêts et peut déboucher sur des violations des droits des communautés locales dont les conditions de vie sont par ailleurs sensiblement chamboulées. De nouvelles plantations de palmiers à huile au Liberia vont permettre à GAR de démontrer qu'elle est sur le bon chemin pour éviter les problèmes rencontrés en Indonésie.

Tout ceci ne doit pas nous faire oublier le reste du secteur de l'huile de palme: d'autres producteurs doivent suivre l'exemple de GAR et s'engager de la même manière. Des entreprises, plus proches des consommateurs doivent elles aussi apporter leur pierre à l'édifice. Il est crucial qu'elles donnent par exemple un signal très clair qu'elles ne sont plus prêtes à acheter de l'huile de palme produite au détriment de la forêt. Pour pouvoir se garantir un approvisionnement "sans déforestation", elles doivent créer les conditions pour faire basculer l'ensemble de la production. En fin de compte, ces nouvelles positives signifient que nous avons encore pas mal de pain sur la planche.

Nous ne pouvons pas oublier qu'APP – une entreprise proche de GAR – tente de tirer à soi la couverture de cette victoire et de faire croire que tout va bien en Indonésie. Mais en réalité, leur déclaration publique a tout d'un plan de durabilité faible de chez faible. Les preuves accumulées contre ce grand destructeur des forêts indonésiennes parlent d'elles mêmes.

Vous pouvez vous aussi inciter APP et KFC à suivre l'exemple de GAR et à prendre de véritables engagement pour l'avenir des forêts. Participez à notre action en ligne.

Action en ligne: "KFC détruit les forêts tropicales"

Thèmes