Public Eye Awards 2011

Nous recherchons les entreprises les plus irresponsables

Actualité - 26 août, 2010
La Déclaration de Berne et Greenpeace Suisse sont à nouveau à la recherche, au niveau mondial, d’entreprises dont les pratiques sociales et/ou écologiques sont particulièrement révoltantes. Afin de pouvoir les soumettre à la réprobation publique, nous avons besoin d’informations pertinentes provenant d’une société civile critique, c’est-à-dire de vous!

Conditions de travail abusives, atteintes à l’environnement, désinformation et autres manquements à la responsabilité sociale de l’entreprise: les entreprises aux comportements les plus odieux feront partie des nominés pour les Public Eye Awards 2011 qui seront connus fin janvier lors de la préparation au Forum économique mondial (WEF). Figurer sur cette liste, c’est déjà être mis sous pression. Nos distinctions exposent les pratiques scandaleuses des entreprises au regard de l’opinion publique internationale et contribuent ainsi au succès des campagnes des ONG qui tentent d’y mettre fin.

Sont recherchées des entreprises qui provoquent des dommages sociaux et/ou écologiques concrets et bien documentés. Seront décernés cette année un «GLOBAL AWARD» (attribué par une commission de spécialistes) et un «PEOPLE’S AWARD» (attribué suite au vote du public sur www.publiceye.ch)

Deux prix, deux chances de gagner: dites-nous qui vous désignez et pourquoi cette entreprise vous paraît mériter un ou même les deux Public Eye Awards 2011. Le plus simple est de répondre par mots-clés aux questions suivantes:

- Quel est le nom et la taille de l’entreprise? Où se trouve son siège juridique?
- Quelles activités tenez-vous pour socialement et/ou écologiquement irresponsables?
- Quelles conséquences ces activités ont-elles sur l’homme et l’environnement?
- Quel est l’état d’avancement du dossier ou de votre campagne?
- Où peut-on trouver sur Internet des informations complémentaires sur le cas décrit?

La participation vaut la peine: les gagnants seront nos invités à Davos où ils pourront présenter eux-mêmes leur dossier lors d’une conférence de presse très suivie.

Plus d’informations sur www.publiceye.ch

Thèmes