Forages pétroliers en Arctique

Kumi Naidoo, le directeur de Greenpeace, s'engage pour l'Arctique

Actualité - 19 juin, 2011
Kumi Naidoo, le directeur exécutif de Greenpeace International, s'est rendu en personne sur la plateforme pétrolière Leiv Eiriksson. Il exige que son exploitant Cairn Energy réalise et publie un plan d'urgence. Les 20 militants Greenpeace qui avaient escaladé la plateforme ces derniers jours ont tous été arrêtés – il en va de même pour Kumi Naidoo.

C'est dans un canot pneumatique que Naidoo a quitté le bateau Greenpeace Esperanza à l'aube pour gagner la zone d'exclusion que l'entreprise pétrolière a fait imposer à Greenpeace. Il a ensuite gravi une échelle de 30 mètres pour gagner la plateforme elle-même et exiger de pouvoir consulter le plan d'urgence de la compagnie pétrolière.

Ce plan doit montrer comment il serait possible de faire face à une catastrophe de l'ampleur de celle de Depwater Horizon qui a eu lieu en 2010 dans le golfe du Mexique. Dans l'équipement qu'il a utilisé lors de ce dangereux engagement pour notre environnement, Naidoo avait emmené 50'000 signatures de personnes du monde entier qui soutiennent la revendication de Greenpeace à l'égard de Cairn.

Mais la transmission des signatures n'a jamais eu lieu; l'exploitant a fermé toutes les portes pour empêcher Naidoo de transmettre les signatures. Des membres de la marine danoise sont intervenus sur la plateforme pétrolière pour y arrêter Naidoo. Il est actuellement détenu dans le périmètre sécurisé de la plateforme.

Peu avant de se rendre sur la plateforme Leiv Eiriksson, le directeur de Greenpeace International âgé de 45 ans avant déclaré que "c'est un des combats décisifs pour notre environnement actuel. Forer pour du pétrole dans l'Arctique constitue une menace sérieuse pour notre climat; Greenpeace n'a donc pas d'autre choix que de continuer à s'y opposer."

Ces dernières semaines, des militants Greenpeace cessé de revendiquer la publication du plan d'urgence. Pour appuyer leur revendication, deux d'entre eux s'étaient par exemple retranchés dans une capsule de survie au pied de la plateforme pétrolière pour repousser
les travaux. Dix-huit autres militant-e-s avaient grimpé sur la plateforme pour réclamer le plan d'urgence au directeur du site; certains d'entre eux s'étaient enfermés dans des cabines de grues. Une fois arrêtés, ces 20 militants Greenpeace ont été transférés dans la prison de Nuuk, la capitale du Groenland. Comme Cairn continue de refuser de publier son plan d'urgence, Kumi Naidoo a décidé de faire lui-même une nouvelle tentative.

Le chef de Greenpeace dénonce le fait que Cairn a quelque chose à cacher: "L'exploitant de cette plateforme pétrolière ne veut pas publier son plan d'urgence, car il n'y en a manifestement pas. Peut-être y a-t- il maintenant des gens qui se demandent pourquoi je m'engage en tant que citoyen originaire d'Afrique pour ce qui se passe dans l'Arctique. C'est parce qu'il est scientifiquement prouvé que les forages pétroliers dans l'Arctique favorisent le réchauffement planétaire; et que cela a de graves conséquences pour tou-te-s les habitant-e-s de notre planète."

Thèmes