Detox!

Puma a pris les devants, Nike et Adidas doivent réagir!

Actualité - 26 juillet, 2011
Fortes de leurs succès, de grandes marques internationales comme Nike ou Adidas travaillent avec des fournisseurs chinois qui polluent les rivières en rejetant des produits toxiques provoquant problèmes hormonaux ou cancers. Pour que cela cesse, Greenpeace a lancé la campagne "Detox!".

Des centaines de militants Greenpeace ont mené des actions dans une trentaine de ville à travers le monde. ©Greenpeace/Welters

Voici le message envoyé aux présidents de Nike & Adidas: Si l’impossible n’est rien, alors il est temps d’œuvrer, avec vos fournisseurs et prestataires, pour éliminer les produits toxiques de vos chaînes de production! Il est temps de prendre vos responsabilités, le monde a besoin d’un champion pour un avenir sans produits toxiques! Just Do it!

La première manche du défi "Detox!" est donc remportée par Puma qui envoie un message on ne peut plus clair à ses concurrents: permettre aux fournisseurs l’utilisation et le rejet de substances chimiques dangereuses n’est tout simplement pas acceptable!Ce signal, de la part de la 3ème marque d’équipement sportif du monde intervient moins de deux semaines après le lancement de la campagne "Detox!", et montre encore une fois ce qui est possible lorsque les activistes et les consommateurs exigent plus d’une industrie.

Cette nuit, la bonne nouvelle est venue de Puma: la marque de sport allemande a en effet publié sur son site internet une prise de position forte dans laquelle elle s’engage à lutter contre l’utilisation et les rejets de produits toxiques dans sa chaîne de fabrication.

Thèmes