Sur www.offensivesolaire.ch les internautes peuvent marquer les toits des bâtiments de Suisse et en calculer le potentiel de production d’électricité solaire. Six semaines seulement après le lancement du site plus de 100'000 toits ont été marqués. Ce qui représente un potentiel de production d’électricité équivalant à une fois et demi la production annuelle de la centrale nucléaire de Mühleberg.

Mais les conditions permettant l’exploitation de ce potentiel ne sont toujours pas réunies: 19'815 projets photovoltaïques sont toujours bloqués sur la liste d’attente de la Rétribution à Prix Coûtant (RPC) (état au 17.10.2012). Le nombre important de projet sur la liste de la RPC et l’engagement des utilisateurs d’offensivesolaire.ch  démontrent bien le grand intérêt que la population suisse montre pour l’énergie solaire. Ce sont des signes clairs que le politique et les entreprises électriques doivent prendre en compte. Il faut aujourd’hui mettre en place les conditions cadres pour un véritable essor de l’énergie solaire dans notre pays.

Selon le Conseil fédéral, 4'600 Mégawatt (MW) de courant solaires devraient être produits annuellement à l’horizon 2035. En décembre 2011, l’Allemagne a installé suffisamment de panneaux solaires pour produire 2'983 MW, soit deux tiers de l’objectif fixé dans la Stratégie énergétique 2050 pour 2035. L’absurdité des objectifs définis par la Confédération apparaît encore plus clairement si l’on prend en compte la chute des prix et les conditions d’ensoleillement qui sont nettement plus favorables en Suisse qu’en Allemagne.