Le 15 mars 2011, 56,6% des votants s’étaient prononcés en faveur du déclassement des terres alluviales des Cherpines. La promesse d’un éco-quartier avait alors pesé dans la balance du scrutin.

Une année plus tard, l’Association de l’Aire a participé aux Tables rondes sur le plan directeur du quartier des Cherpines. Pour l’instant, le nombre de 3'000 logements est maintenu. En revanche, le terme d’éco-quartier a quasiment disparu. Il aurait nécessité que les habitants s’impliquent davantage en s’accordant sur des principes de vie partagés. Certes, le chauffage de ces habitations sera assuré par des énergies renouvelables, mais cela suffit-il pour autant à créer un éco-quartier?

Il était pourtant convenu de veiller à la mise en œuvre du projet de construction de logements dans le respect d’une économie sociale et solidaire. Greenpeace s’était prononcée contre le déclassement de la plaine de l’Aire, dernière plaine alluviale du canton qui ne soit pas complètement urbanisée. Aujourd'hui, chaque seconde, 1 m2 de sol suisse est recouvert de béton. Une fois bétonné, il devient infertile et ne pourra jamais être remis en culture. Nous sacrifions donc quotidiennement l’une de nos ressources les plus précieuses sans y prêter attention!

Plus d'informations: www.plainedelaire.ch