Le prix Greenpeace 2017 a été décerné au documentaire "Futur d’espoir" de Guillaume Thébault. La cérémonie officielle d’ouverture du 12e Festival du film Vert s’est déroulée samedi 4 mars au Muséum d’histoire naturelle de Genève. La projection du film primé a été suivie d’un débat.

Greenpeace a primé ce film, car non seulement il dénonce ce qui ne fonctionne plus - l´agriculture intensive - mais il met en avant des solutions, de manière positive, pragmatique et scientifique. C’est un documentaire inspirant, cohérent. Mais c’est surtout une œuvre d’où émanent jeunesse, dynamisme, humour, authenticité et conviction. 

Le jeune réalisateur âgé de 18 ans découvre avec enthousiasme des aspects méconnus de l’agro-écologie, s’interroge sur la capacité de l’agriculture biologique à nourrir la planète de façon durable. «Guillaume Thébault nous a emportés dans sa quête de vérité sur une agriculture biologique respectueuse de la nature et des êtres humains et a su éveiller les consciences » à souligné Françoise Debons Minarro, porte-parole de Greepeace Suisse.

  

Le jury du Prix Tournesol du Festival du Film Vert a également récompensé "Cargos, la face cachée du fret", un film de Denis Delestrac,  réalisateur primé par Greenpeace en 2016. Son enquête approfondie nous fait découvrir les coulisses du transport maritime, devenu au fil des ans le secteur le plus puissant du monde. Car 90% de tout ce que nous consommons vient de l’étranger et 95 % des produits expédiés à travers la planète passent par les mers ou les océans. A découvrir absolument pour comprendre les enjeux écomomiques, sociaux et écologiques du fret maritime. 

Françoise Debons Minarro est porte-parole Biodiversité & Toxiques à Greenpeace Suisse