Alpiq doit se passer des énergies sales

26.04.2012 (Lausanne) «Ni nucléaire, ni fossile – 100% d'énergies renouvelables». Des militants Greenpeace ont mené aujourd'hui une action lors de l'assemblée générale d'Alpiq, qui a lieu ce matin à Lausanne, pour dénoncer l'orientation stratégique du principal groupe énergétique suisse. Alpiq n'a toujours pas retiré sa demande d'autorisation générale pour la construction d'une nouvelle centrale nucléaire. Elle poursuit une stratégie d'investissement dans des projets de centrales thermiques en Suisse et à l'étranger, tout en ignorant sa responsabilité de s'appuyer sur les énergies renouvelables et l'efficience énergétique pour la production d'électricité.

Thèmes