Décontamination à Fukushima

Afin de réduire le niveau de radioactivité et favoriser le retour des personnes déplacées, des milliers d'ouvriers ont raclés les sols et nettoyé les toits et les routes. La terre, la poussière et les végétaux récoltés lors de ces opérations constituent des déchets radioactifs. Tout est stocké dans des sacs de plastiques, que l'on retrouve désormais partout. On estime qu'entre 28 et 55 millions de tonnes de déchet ont été ainsi "emballé". Le gouvernement japonais a prévu de regrouper ces millions de sacs dans de grandes installations d’entreposage temporaires, dont la durée de vie est d’ores et déjà fixée à 30 ans. Ils seront ensuite évacués vers un centre de stockage ultime, hors de la préfecture de Fukushima. La décontamination ne concerne que les zones habitées de la préfecture de Fukushima, une région rurale peu habitée. Les forêts par exemple ne seront pas décontaminées. La poussière radioactive qui s'y concentre pourrait très bien être ramenée vers les zones habitées par la pluie, le vent et l'écoulement naturel de l'eau.

Thèmes