Agriculture

Agriculture industrielle

Page - 4 septembre, 2013
L’agriculture industrielle est le modèle dominant de la production de denrées alimentaires au niveau mondial. Elle engloutit d’énormes quantités d’eau potable et est responsable de 14% des émissions de gaz à effet de serre de la planète; 32% même si l’on tient compte de l’utilisation des sols liée à la déforestation, ainsi que du transport, du conditionnement et du retraitement des denrées alimentaires.

Les causes de cette catastrophe écologique sont essentiellement politiques. ©Greenpeace

L’agriculture industrielle dépend du pétrole et suppose l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides. Cela nuit à la fertilité des sols et affaiblit les défenses immunitaires naturelles des écosystèmes agricoles. Les monocultures transforment des régions entières en véritables déserts où toute diversité végétale ou animale a disparu. Les semences transgéniques menacent toujours davantage une biodiversité dont le monde a plus que jamais besoin en cette période de changement climatique. Des espèces résistantes et adaptées à leur environnement local sont une nécessité face à la multiplication des sécheresses, des précipitations abondantes et des fortes variations de température. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons éviter d’importantes pertes de récolte.

Les causes de cette catastrophe écologique sont essentiellement politiques. Les conditions politiques internationales favorisent en effet la vente de produits phytosanitaires toxiques et inondent le marché mondial de denrées alimentaires subventionnées. Les grandes multinationales engrangent les profits, tandis que les paysans trinquent, eux qui -  confrontés à la concurrence des importations à bas prix - ne parviennent plus à vendre leur production au niveau local.

Quelques multinationales concentrent ainsi entre leurs mains l’essentiel du pouvoir sur la production mondiale de denrées alimentaires. L’agriculture industrielle et les monocultures détruisent les sols, l’eau et l’air, c’est-à-dire les ressources nécessaires à notre production future d’alimentation. Une autre agriculture est pourtant possible: dans le premier rapport sur l’agriculture mondiale, 400 scientifiques arrivent à la conclusion qu’un mode d’agriculture local et plus écologique est la solution d’avenir.

 

Thèmes