Les arguments des climatosceptiques sont tout sauf irréfutables.

Le changement climatique est-il vraiment causé par l’homme? Ou le soleil est-il responsable de ces changements? Les médias posent régulièrement des questions de ce genre, pourtant la science y a répondu depuis bien longtemps. Semer le doute est une des stratégies du lobby des énergies fossiles.

Des doutes monnayés

Wei-Hock "Willie" Soon, un scientifique du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA), est un des climatosceptiques les plus cités. Sa théorie: le réchauffement de la planète depuis le début de l’industrialisation est principalement dû aux fluctuations de l’énergie solaire. Soon est ainsi devenu le scientifique le plus cité par les médias US conservateurs et la référence des climatosceptiques du monde entier.

Mais en février 2015, une page s’est tournée. Le New York Times a divulgué des documents prouvant que Willie Soon a reçu pas moins de 1,25 million de dollars sur une période de plus de dix ans des groupes, lobbys et entreprises pétrolières et qu’il a caché cette source de revenus. Parmi les financeurs de Soon, on trouve des groupes pétroliers comme ExxonMobil (Esso), la société charbonnière Southern Energy et Charles Koch, milliardaire de l’or noir. À cela s’ajoute que les documents citent l’avis des financiers: en parlant des résultats de recherche de Soon – notamment les présumés effets du soleil sur le changement climatique – ils parlent de "résultats publiables".

Le rôle du géant pétrolier ExxonMobil dans ce genre de jeux est connu depuis bien longtemps. Aux États-Unis, durant les années nonante, les lobbyistes ont fait un excellent travail. Si les États-Unis n’ont jamais signé le Protocole de Kyoto, c’est notamment l’œuvre des climatosceptiques rémunérés par Exxon. Et ce sont aussi les climatosceptiques américains qui ont fondé, en 1996, l’European Science and Environment Forum (ESEF). Un institut dont le seul but est d’empêcher toute politique climatique européenne efficace.

Malgré ces révélations, les publications de Soon continuent d’être considérées comme des "preuves scientifiques" par les climatosceptiques du monde entier, pour lesquels le fait que les théories de Soon ont été réfutées depuis belle lurette est tout juste anecdotique.


 

Les 10 arguments préférés des climatosceptiques... et ce qu'en dit la science

1. Le climat a varié de tout temps

Les analyses scientifiques démontrent que la concentration de gaz à effet de serre – notamment le CO2 – a pour la première fois atteint le même niveau qu'il y a 800'000 ans. Le climat de la planète a toujours fait l'objet de variations naturelles. Cependant, jamais encore le climat n'a changé aussi rapidement qu'aujourd'hui. En outre, il est démontré que le CO2 actuel provient essentiellement de la combustion de charbon et de pétrole, donc qu'il est causé par l'homme.

2. Activité solaire

Au cours des 35 dernières années de réchauffement de la terre, le soleil a légèrement refroidi. Le soleil et le climat ont donc évolué selon des directions diamétralement opposées. Les cycles solaires sont réguliers, avec une intensité de rayonnement variable. Les mesures par satellite ont montré qu'au cours des dernières décennies, l'écart entre les minima et les maxima du rayonnement étaient trop faibles pour avoir pu déclencher le changement climatique actuel.

3. La situation n'est pas aussi grave que ce que l'on prétend

Chaque degré de réchauffement rend les conséquences du changement climatique plus palpables. Résultat: une hausse de 2 °C de la température serait extrêmement préjudiciable, une hausse de 4 °C serait un désastre.

4. Il n'y a pas qu'une seule opinion

Pas moins de 97% des scientifiques sont d'accord sur la cause du réchauffement. Plus de 10'000 publications scientifiques et toutes les académies des sciences dans le monde le disent: le changement climatique est bien réel et anthropique.

5. Le climat se refroidit

Les mesures empiriques montrent que notre planète continue d'absorber de la chaleur et que la température de la terre augmente. Toutefois, les températures de surface peuvent momentanément baisser. Cela se produit notamment lors d'échanges de chaleur entre l'atmosphère et les océans. Nos océans peuvent absorber et stocker beaucoup plus de chaleur que l'air.

6. Les modèles climatiques ne sont pas fiables

Les modèles climatiques reflètent le passé de manière correcte et les pronostics qu'ils ont fait se sont avérés exacts.

7. Les mesures de température sont inexactes

Des études indépendantes recourant à des logiciels différents, des méthodes différentes et de jeux de données différents arrivent tous à des résultats analogues: la température augmente. Une évolution directement liée au climat.

8. La faune et la flore sont capables de s'adapter

Les principales extinctions de masse du passé ont été associées à des changements du climat. Comme le climat se modifie aujourd'hui de manière très rapide, la plupart des espèces n'ont d'autre choix que de disparaître. Pour elles, le changement climatique est trop rapide et trop abrupt.

9. La Terre ne s'est pas réchauffée entre 1998 et 2005

Depuis 1998, notre planète stocke en permanence de plus en plus de chaleur. L'année 1998 était exceptionnellement chaude en raison du phénomène El Niño. Les années 2005 et 2010 étaient les plus chaudes depuis le commencement de l'enregistrement des températures.

10. La banquise augmente en Antarctique

Les mesures par satellite montrent effectivement que la banquise – en mer – croît. Toutefois la glace sur le continent antarctique fond, et contribue ainsi à augmenter le niveau des mers.

Dernières mises à jour

 

Credit Suisse joue un rôle clé dans le Dakota Access Pipeline

Blog | Billet de Greenpeace Suisse | 23 février, 2017

Il y a beaucoup plus d'argent de Credit Suisse investi dans le projet controversé du Dakota Access Pipeline que ce qui était connu jusque-là. Crédit Suisse joue un rôle clé dans la construction de cet oléoduc. Les recherches de...

Pétrole de l'Arctique: nous irons au Tribunal!

Blog | Billet de Mathias Schlegel | 15 février, 2017

Le temps est venu de mettre les gouvernements face à leurs promesses en matière de climat. Il faut à tout prix préserver l'Arctique. C'est primordial pour la planète et pour les générations futures. C'est pourquoi Greenpeace attaque...

Climat: la Suisse manque d‘ambition

Blog | Billet de Alliance climatique | 29 novembre, 2016

L’Alliance climatique Suisse refuse la loi sur le CO2 proposée par le Conseil fédéral. Celle-ci ne contient ni les objectifs de l’accord sur le climat de Paris, ni des mesures adéquates de mise en œuvre. Pour cela, la Suisse doit...

Climat: 459 grands-mères attaquent le Conseil fédéral

Blog | Billet de Mathias Schlegel | 25 octobre, 2016

Les objectifs de la Suisse en matière de protection du climat représentent un danger pour la santé et entrent en conflit avec les principes énoncés dans la Constitution suisse et la Convention européenne des droits de l'homme. Les 459...

Réchauffement climatique: 150 aînées préparent une action judiciaire

Blog | Billet de Mathias Schlegel | 24 août, 2016

Le réchauffement climatique est une menace pour notre santé. Les femmes âgées en souffrent particulièrement. La nouvelle association des Aînées pour la protection du climat réunit des personnes directement touchées qui préparent une...

Climat: la publicité de l'Union pétrolière est déloyale

Blog | Billet de Georg Klingler | 10 mai, 2016

L’Union pétrolière est condamné pour la seconde fois par la Commission Suisse pour la Loyauté à cause de ses publicités déloyales. Après avoir donné raison à Greenpeace Suisse pour un recours similaire , c’est une plainte...

Le lobby pétrolier doit cesser ses publicités déloyales

Actualité | 8 mars, 2016 à 15:26

Les organisations faîtières des industriels du pétrole et du gaz en Suisse usent de publicités trompeuses pour faire la promotion de leurs produits. La Commission Suisse pour la Loyauté a décidé de donner raison à Greenpeace suite au dépôt de...

#COP21: La politique climatique suisse doit être plus ambitieuse

Actualité | 12 décembre, 2015 à 9:00

La communauté internationale a soutenu aujourd'hui à Paris la fin de l'ère des énergies fossiles afin de se donner une chance d'éviter les conséquences les plus dangereuses du réchauffement climatique. Le chemin proposé dans l'accord est le bon...

AIIB: pas d'argent pour les énergies fossiles

Blog | Billet de Mathias Schlegel | 11 décembre, 2015

Jeudi 10 décembre, le Conseil des Etats a approuvé l'adhésion de la Suisse à la Banque asiatique d'infrastructure et d'investissement (AIIB). Si la semaine prochaine, le Conseil national confirme cette décision, la Suisse risque bien...

Témoins d'un système devenu malade

Blog | Billet de Markus Allemann | 10 décembre, 2015

Lorsque début-septembre je suis revenu à Bangkok après une brève pause estivale dans l'air pur de la Suisse, j'ai appris qu'après l'attentat qui y a fait 20 morts et 125 blessés, ce voyage aurait pu être particulièrement dangereux. Je...

1 - 10 de 502 résultats.

Thèmes