Substances chimiques

Les substances chimiques entravent la reproduction

Page - 29 septembre, 2013
Elles sont partout! Dans les bouteilles en plastique, la peinture, les crèmes et les denrées alimentaires. Des indices montrent que les substances chimiques hormono-secrétantes peuvent affecter la reproduction.

©Greenpeace/Buus

On estime à 100'000 le nombre de substances chimiques produites par l'industrie mondiale et on les retrouve dans les objets quotidiens. Elles pénètrent dans l'organisme humain par inhalation ou sont absorbées de manière cutanée. De nombreuses études en Suisse et à l'étranger démontrent que les perturbations aux niveaux de la santé et de la reproduction chez les hommes et les animaux sauvages sont en augmentation et que ce sont certainement les produits chimiques dans l'environnement qui les provoquent.

Dans les pays industrialisés, le nombre de cas d'infertilité chez les couples a augmenté de 15 à 20% contre 7 à 8% en 1960. La concentration du sperme a dramatiquement baissé au cours de ces 50 dernières années. Dans certains pays, 20% des jeunes hommes ont une concentration de sperme trop faible. De nombreux problèmes de reproduction apparaissent semble-t-il déjà au stade embryonnaire. On a pu prouver la présence de substances chimiques telles que les retardateurs de flamme polybromés, les muscs synthétiques, les phtalates dans le sang du cordon ombilical d'un embryon.

Greenpeace revendique des lois qui protègent les hommes et l'environnement de la charge croissante de substances chimiques. Les substances chimiques ne devraient être introduites dans le circuit qu'à partir du moment où l'on sait quel impact elles exercent.

Thèmes