Toxiques

Décharges chimiques

Page - 7 juillet, 2010
Dispersés sur l'ensemble du territoire Suisse, ce sont environ 50'000 sites qui sont pollués par des résidus toxiques: d'anciennes décharges, zones d'usines à gaz, parcs à ferraille ou zones sinistrées par les hydrocarbures.

Action devant le siège de Novartis à Bâle. ©Greenpeace/Adair

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) note sur son site internet qu'en raison d'émissions de substances toxiques, 4'000 de ces sites "présenteront tôt ou tard un danger pour les hommes et l'environnement". Ils mettent en danger la fertilité du sol, dégagent des gaz toxiques ou polluent les nappes phréatiques. Afin de minimiser ces risques, il n'existe qu'une solution: les résidus toxiques doivent être entièrement assainis et ce aux frais des responsables.

Assainir entièrement veut dire éliminer durablement les substances toxiques. Construire une simple clôture autour de la zone contaminée n'est pas une solution. Et veiller à ce que se dégagent aussi peu d'émissions que possible ne suffit pas non plus. Les sociétés chimiques responsables doivent enrayer les substances toxiques avec les meilleurs moyens techniques à disposition. Quel qu'en soit le prix, car ces mêmes entreprises ont justement fait des économies en procédant à un traitement inapproprié des déchets.

Thèmes