Greenpeace conteste la validité de l’autorisation ministérielle qui selon l’organisation de défense de l’environnement n’est pas conforme à la loi de protection de la nature, ni aux réglementations européennes sur la protection des zones Natura 2000.

Image | juin 21, 2011

Greenpeace conteste la validité de l’autorisation ministérielle qui selon l’organisation de défense de l’environnement n’est pas conforme à la loi de protection de la nature, ni aux réglementations européennes sur la protection des zones Natura 2000.