Greenpeace entame son Tour d’Europe «NON au riz OGM de BAYER»

Communiqués de presse - août 21, 2009
Ce soir Greenpeace a lancé à l’Abbaye de Neumünster, au pied du rocher du «Bock», à Luxembourg-Ville – capitale européenne – sa tournée «Hands off our rice» qui fera étape dans plusieurs pays de l’Union européenne. Greenpeace demande aux États membres de rejeter la proposition de la Commission européenne d’autoriser le riz OGM «LL62» de BAYER dans l’Union européenne. Greenpeace invite personnalités politiques et grand public à signer une pétition contre l’autorisation de ce riz OGM.

Mir wëlle bleiwe wat mir sin - OGM fräi!

Sous le slogan «Sur ce rocher le Luxembourg est né - Sur ce rocher le Luxembourg dit NON à la marée du riz OGM» Greenpeace Luxembourg a projeté sur le rocher du «Bock» les documentaires «Rice is life», «Ministry of rice» et «Percy Schmeiser - David contre Monsanto».

La plupart des pays au monde ne s'aventurent pas dans des expérimentations hasardeuses avec l'aliment de base le plus important au monde. Jusqu'à présent on ne note aucune culture commerciale de riz OGM au monde. Mais BAYER, le géant allemand de l'agrochimie, a développé un riz OGM qui résiste à de fortes doses d'un pesticide toxique, le «glufosinate», considéré dangereux à tel point pour la santé humaine et environnementale qu'il va bientôt être interdit en Europe.

«Le riz OGM est une menace pour notre santé, l'agriculture et la biodiversité. Pour la moitié de la population mondiale le riz constitue le principal aliment au quotidien. Autoriser le riz OGM serait mettre en jeu la sécurité alimentaire mondiale!», déclare Maurice Losch, chargé de campagne OGM chez Greenpeace Luxembourg.

Dans les mois à venir l'Union européenne va décider si oui ou non le riz OGM sera autorisé dans les pays d'Europe et pourrait alors être mis en vente dans nos supermarchés ou se retrouver dans nos assiettes au restaurant. Si l'Union européenne autoriserait le riz OGM, les agricultures dans d'autres parties de la planète, tournés vers le marché de l'UE, commenceront à cultiver ce riz OGM. Les portes pour une contamination la chaîne alimentaire mondiale serraient alors largement ouvertes.

«Une fois mis en culture le LL62 pourra facilement contaminer les variétés conventionnelles de riz. Les cultivateurs européens de riz seraient aussi potentiellement sous cette menace. C'est un risque inconsidéré!», ajoute Maurice Losch.

Au Luxembourg 83 % des consommateurs refusent les OGM dans leurs assiettes et déjà 19 supermarchés, hôtels et restaurants (1) (2) (3), parmi les plus grands et prestigieux dans leur secteur, ont déclaré de ne pas vouloir mettre en vente ou sur le menu le riz OGM de BAYER, au cas où il serait autorisé dans l'Union européenne. Déjà en 2006 la contamination du riz conventionnel par du riz OGM, mis illégalement en circulation, a coûté très cher au secteur alimentaire à travers le monde.

«Alors que des acteurs clefs du secteur de la grande distribution et de la gastronomie rejettent le riz OGM de BAYER et que le ministre de la santé du Luxembourg, Monsieur Mars DI BARTOLOMEO a déjà annoncé de voter contre l'autorisation du LL62, nous demandons à la Commissaire euopéenne du Luxembourg,  Madame Viviane Reding, de s'opposer au sein de la Commission euroéenne à l'autorisation du LL62 et de motiver les autres commissaires à en faire autant!» revendique Maurice Losch.

Other contacts:

Maurice Losch, chargé de campagne OGM
Tel.: 621 215 024; Email:

Notes:

(1) Supermarchés, restaurants et hôtels au Luxembourg qui se sont déjà prononcés contre le riz OGM LL62: Alima bourse-gare-belair, Cactus, Colruyt, Euro Hôtel, Hostellerie de la Basilique, Hôtel Claravallis, Hôtel Meyer, Hôtel Restaurant Dahm, La Gaichel, Le Bouquet Garni, Manoir Kasselslay, Naturata, Restaurant Léa Linster, Restaurant Mosconi, Ristaurante Favaro, Stations Gulf Luxembourg.
(2) Auchan Luxembourg, Delhaize Luxembourg, Hypermarché Cora Luxembourg ont déclaré ne pas vouloir utiliser du riz OGM dans les produits de leurs marques propres.
(3) Greenpeace avec le soutien de l’Initiative «Luxembourg sans OGM» a contacté les leaders au Luxembourg dans les catégories: supermarchés, restaurants, hôtels. Si un des leaders manque sous (1) ou (2) c’est qu’il n’a pas encore répondu au courrier en question.